Webtoon

Ono devient partenaire du géant coréen Kenaz

Ono Korea sera mis en développement dès janvier 2024 - Photo Ono Korea

Ono devient partenaire du géant coréen Kenaz

Avec cette collaboration internationale, la plateforme de Média-Participations prépare son indépendance. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 30.11.2023 à 11h30 ,
Mis à jour le 30.11.2023 à 15h04

Avec Ono Korea, la plateforme de webtoons Ono s’exporte à l’international. À partir de janvier 2024, français et sud-coréens formeront une co-entreprise ou « joint-venture » qui, sur le long terme, ambitionne de devenir autonome. « Aujourd’hui, les webtoons ont du succès parce qu’ils maintiennent l’art de raconter des histoires sur le temps long, comme une série télé », déclare à Livres Hebdo Ainara Ipas Bastard, directrice générale d’Ono.

Un modèle de production français et hybride

Outre l’enrichissement du catalogue, c’est l’indépendance que vise la plateforme possédée par Média-Participations. La coproduction de séries collectives dès le développement du partenariat permettra d’acquérir le savoir-faire coréen et, sur le long terme, de créer des webtoons made in France avec l’appui d'Ellipse Animation, autre marque de Média-Participations basée à Angoulême. Un modèle de production local se dessine déjà : « Il sera plus hybride qu’en Corée du Sud, car la France est un bassin prolifique d’auteurs et de scénaristes qui pourront rompre l’isolement des auteurs de webtoons. »

Ces derniers sont souvent les seuls à tirer les ficelles de ce travail titanesque. « Chez Ellipse, l’auteur sera au cœur de la création, mais il pourra se concentrer sur l’ossature du récit en recevant de l’aide sur les décors, la coloration, etc. Ce sera notre touche locale. » Les créations françaises pourront ensuite être vendues à l’international pour être adaptées.

La joint-venture comporte également plusieurs atouts économiques : des coûts de production plus bas en matière de traduction et de lettrage, et l’éligibilité aux aides des agences gouvernementales sud-coréennes, soucieuses de valoriser la production culturelle du pays. Cela permet par ailleurs à Ono de se rapprocher de son objectif : devenir la 3ᵉ plateforme française en la matière, après Naver et Piccoma.

Considéré comme le plus gros studio indépendant de webtoons, Kenaz est une référence incontournable en Corée du Sud. Fort de ses 400 auteurs, il approvisionne régulièrement les plateformes Piccoma (le « Netflix du manga ») et Naver, et compte déjà plusieurs collaborations internationales avec TikTok et Apple Books. Avec Ono, Kenaz a trouvé son interlocuteur européen.

Les dernières
actualités