Pastorale américaine de Philip Roth en tournage l’année prochaine | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 24.06.2014 à 16h15 (mis à jour le 24.06.2014 à 17h00) Adaptation

Pastorale américaine de Philip Roth en tournage l’année prochaine

Philip Roth. - Photo © BBC/DR

Cela fait plus de dix ans que les producteurs de Lakeshore Entertainment essaient de transposer le roman, réputé inadaptable. Le tournage devrait commencer en mars prochain.

17 ans après sa parution américaine, Pastorale américaine, le best-seller de Philip Roth, va enfin connaître une deuxième vie grâce à une adaptation cinématographique. La Paramount avait posé une option sur le roman, prix Pulitzer, dès sa sortie avant de l’abandonner au profit des producteurs de Lakeshore Entertainment, en 2003. Cela fait dix ans qu’ils essaient de monter le projet. En 2012, un réalisateur avait même été choisi.

Cette fois-ci, le projet semble sur les rails. La société a changé de réalisateur (Phillip Noyce à qui l’on doit deux adaptations de Jack Ryan mais aussi The Quiet American, Les Chemins de la liberté et Salt) et officialisé le nom de la tête d’affiche (Ewan McGregor). Le tournage est prévu pour mars 2015.

Pastorale américaine, paru en France en 1999 chez Gallimard (collection “Du monde entier”) est l’un des neuf romans de Philip Roth mettant en vedette son personnage fétiche, Nathan Zuckerman. Ce dernier retrouve 36 ans plus tard un ami de lycée, Seymour Levov dit “le Suédois”, l’athlète star, invincible, généreux, idole des années de guerre. Ce petit-fils d’émigrés juifs est devenu un Américain plus vrai que nature, marié à une ancienne Miss-beauté, patron d’un commerce dynamique hérité de son père. Derrière ces apparences de bonheur idéal, la famille Levov cache un terrible secret concernant leur fille. 

Quatre romans de Philip Roth ont déjà été adaptés sur grand écran : Goodbye Columbus (1969), Portnoy et son complexe (1972), La Tache (2003, retitré La couleur du mensonge) et La bête qui meurt (2008, retitré Elegy). Barry Levinson vient de finir le tournage de l’adaptation du roman Le rabaissement, avec Al Pacino au générique.
close

S’abonner à #La Lettre