Petits meurtres entre artistes | Livres Hebdo

Par Laurent Lemire, le 07.04.2017 20 avril > Essai Grèce > Christos Markogiannakis

Petits meurtres entre artistes

Christos Markogiannakis - Photo OLIVIER CHEVALIER/LE PASSAGE

On n’imaginait pas le Louvre comme une grande scène de crimes. Ceux retenus par Christos Markogiannakis font souvent appel à la mythologie, à la Bible, à l’Antiquité. On trucidait alors beaucoup et toujours avec un sens moral bien établi. Au nom de la famille, du peuple, des dieux, du pouvoir. L’historien, avocat pénaliste, qui a étudié le droit et la criminologie à Athènes et à Paris, détaille av

Lire la suite (1 340 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre