Planeta s’allie à Netflix pour décliner en livres "La Casa de Papel", "Elite" et "La Casa de las flores" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec El Pais, le 21.07.2019 à 13h34 (mis à jour le 21.07.2019 à 14h01) Partenariat

Planeta s’allie à Netflix pour décliner en livres "La Casa de Papel", "Elite" et "La Casa de las flores"

Le casting de la 3e saison de "La Casa de Papel"

Le groupe éditorial Planeta publiera et gèrera les droits internationaux de livres autour des séries phares en langue espagnole de la plateforme de streaming Netflix. Les premières parutions sont attendues pour l'automne.

Les synergies continuent entre le livre et l’audiovisuel. Après Hachette et le jeu vidéo Fortnite, Strangers Things (une série Netflix) déliné en livres, HarperCollins qui s’est associé à Sony en début de semaine dernière, Netflix a conclu un accord de cinq ans avec le groupe espagnol Planeta, ancien propriétaire d’Editis, pour publier des livres à partir des séries espagnoles à succès de la plateforme de streaming (151 millions d’abonnés).

El Pais révèle dans son édition du dimanche 21 juillet que le septième groupe d’édition mondial et leader sur les territoires hispanophones publiera en espagnol et gèrera les droits internationaux des livres inspirés des séries La Casa de Papel, production non anglophone la plus regardée au monde et première série espagnole récompensée par un Emmy Award, Elite et La Casa de las flores, série phénomène en Amérique latine.
 

La Casa de Papel vient de lancer sa troisième saison vendredi (la quatrième saison est attendue début 2020) et la deuxième saison d’Elite sera diffusée en septembre.

Les livres seront en librairie dès cet automne.  Une douzaine de titres est déjà prévue. "Nous sommes deux sociétés spécialisées dans la narration de récits", explique Jesús Badenes, directeur général de Grupo Planeta Books. "Nous envisageons tous les formats possibles, des livres électroniques aux livres audio, en passant par les bandes dessinées et les romans illustrés, en passant par les romans et même les essais" ajoute-t-il, précisant aussi que les jeux, non prévus pour le moment, sont également à l’étude.

Un lien de fidélisation

Selon les premières indications, les livres seront des déclinaisons : préquelles, suites, spin-off autour de personnages. Les scénaristes des séries seront mis à contribution. "Il vaut mieux être plus fidèle aux personnages qu'aux épisodes et élargir les champs. Une grande partie du succès de La casa de papel, par exemple, vient de l'épopée et de la morale qu'il développe; quelle est la puissance de ces noyaux familiaux créés pour résister aux assauts de la vie. Si ces liens humains ne fonctionnent pas, rien ne fonctionne. C’est pourquoi cela donne beaucoup de possibilités pour développer des arguments et des récits", a déclaré Paco Ramos, vice-président du contenu original de Netflix pour l’Espagne et l’Amérique latine.

Pour Planeta, il s’agira aussi de cibler des lecteurs occasionnels voire d’aller chercher des nouveaux lecteurs. Pour Netflix, l’objectif est d’amplifier la marque de chacune de ses sagas et de maintenir le lien avec ses abonnés, entre deux saisons.

Cet accord confirme avant tout l’importance de l’acquisition de droits littéraires dans un secteur audiovisuel en forte concurrence (Disney +, Amazon, Apple, HBO Max…). Netflix a acquis les droits d’une cinquantaine de livres l’an dernier. "Les équipes de développement consacrent leur temps à la lecture de livres tous les soirs et les week-ends", a expliqué il y a trois mois Kelly Luegenbiehl, vice-présidente du contenu original international chez Netflix, et qui sera l’invitée du prestigieux CEO Talk de la prochaine Foire de Francfort.
close

S’abonner à #La Lettre