Pluie de prix sur Saint-Malo, où les festivaliers ont afflué

Emmanuelle Bayamack-Tam a reçu le prix Ouest-France/Etonnants Voyageurs © Anne-Laure Walter

Pluie de prix sur Saint-Malo, où les festivaliers ont afflué

7 récompenses ont été remises lors du festival Etonnants voyageurs, qui a enregistré une fréquentation stable.

Par Anne-Laure Walter ,
avec alw, à Saint-Malo Créé le 15.04.2015 à 21h00

Si le week-end de la Pentecôte avait des allures de Toussaint, le crachin breton n'a pas rebuté les visiteurs du 24e festival Etonnants voyageurs, qui se déroulait à Saint-Malo (35) du 18 au 20 mai.

La fréquentation s'est maintenue à 60 000 visiteurs selon les organisateurs, et les libraires qui tenaient les stands des 4 000 m2 dédiés à la vente de livres ont enregistré des résultats en progression grâce à la journée du dimanche particulièrement active, avec des allées bondées, alors que le samedi était plutôt mou. Plusieurs libraires avaient atteint leur chiffre d'affaires des trois jours de l'édition 2012 à l'issue des deux premiers jours.

Les lecteurs se sont pressés pour obtenir une dédicace des auteurs sud-africains Deon Meyer ou André Brink, mais aussi de Joann Sfar, David Vann, Atiq Rahimi, Jean-Paul Kauffmann, Alain Mabanckou, Yann Queffélec ou Bertrand Tavernier.

Quant aux débats, les demi-journées thématiques couplant discussion et projection de films, tels que «Sport et littérature» ou «Légendes américaines» ont été particulièrement réussies. «Notre idée de proposer au public un festival différent, dans la forme comme dans le fond, par la multiplication des thématiques sans se limiter à un genre, nous paraît convenir aux attentes du public, explique Mélani Le Bris, directrice adjointe du festival. La programmation d'après-midi thématiques correspond à ce que l'on souhaite proposer, notamment en créant des liens entre l'écrit et le cinéma.»

Le festival a par ailleurs participé à l'Année mondiale de la littérature avec le réseau de festivals Word Alliance, en proposant cinq rencontres sur les enjeux de la littérature aujourd'hui. «Je suis très attaché à cette mise en dialogue, et le public suit !, note Michel Le Bris, directeur du festival. Cesser de se penser comme le centre du monde n'est pas une perte mais une formidable opportunité. L'avenir du festival à l'étranger se fera plutôt par un jeu d'alliance entre manifestations.»

Sept prix ont été remis lors du festival. Le prix Ouest-France/Etonnants Voyageurs, doté de 10 000 euros, a été attribué à Emmanuelle Bayamack-Tam pour Si tout n'a pas péri avec mon innocence (P.O.L). Décerné par la Société civile des auteurs multimédia et doté de 5 000 euros, le prix Joseph-Kessel a été remis à Lionel Duroy pour L'hiver des hommes (Julliard). Le prix Nicolas-Bouvier, qui récompense une oeuvre dans l'esprit de l'écrivain voyageur, est allé à Bernard Bonnelle pour Aux belles Abyssines (La Table Ronde). Le prix de l'Agence française de développement, remis pour la première fois à Saint-Malo, a distingué l'Iranienne Nahal Tajadod pour Elle joue (Albin Michel). Le prix Gens de mer est attribué à Franck Lestringant pour Cosmographie universelle de Guillaume Le Testu (Arthaud). Le prix Robert-Ganzo de poésie, doté de 10 000 euros, est allé à Serge Pey pour l'ensemble de son oeuvre. Enfin, le grand prix de l'Imaginaire a été attribué, dans la catégorie roman francophone, à Thomas Day pour Du sel sous les paupières (Folio SF) et, dans la catégorie roman étranger, à l'Américain Paolo Bacigalupi pour La Fille automate (Au Diable Vauvert).

L'an prochain, le festival aura lieu les 7, 8 et 9 juin. Avec l'ouverture de la nouvelle médiathèque Etonnants voyageurs à Saint-Malo, il devrait bénéficier de trois salles supplémentaires, qui s'ajouteront aux 25 lieux de la manifestation.

Avant cette 25e édition, les équipes du festival tentent de monter une nouvelle manifestation en Haïti au début de l'année 2014.

Les dernières
actualités