Poche

Pocket crée le label « Étoiles montantes de l’Imaginaire »

Pocket crée le label « Étoiles montantes de l’Imaginaire »

La collection « Imaginaire » de Pocket se dote à compter de janvier 2022 d’un label « Étoiles montantes de l’Imaginaire » destiné à valoriser les coups de cœur de l’éditeur.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 22.10.2021 à 09h08,
Mis à jour le 22.10.2021 à 10h00

Un par mois, pas plus. Le label « Étoiles montantes de l’Imaginaire » lancé par la collection Pocket Imaginaire sera sélectif. Matérialisé à partir de janvier 2022 par l’ajout d’un sticker sur les couvertures des livres mis en avant, le label se donne pour mission de valoriser des auteurs principalement francophones, mais pas seulement.

Les romans appartenant à tous les genres de l'imaginaire (science-fiction, fantasy, fantastique) seront susceptibles d’en bénéficier. Par ce biais, Pocket entend capter l’attention des libraires, en particulier non spécialistes de l’imaginaire, ainsi que des journalistes et des influenceurs.

« Pocket Imaginaire est riche d'un fonds patrimonial exceptionnel dont chaque année nous nous attelons à faire briller les joyaux, comme en témoignent les rééditions du cycle Dune de Frank Herbert, la revalorisation du fonds Eddings ou le magnifique collector de Prélude à Fondation d'Asimov, détaille à Livres Hebdo la directrice de la collection Charlotte VolperMais une collection, c'est aussi ses nouvelles voix appelées à être les Tolkien et Simmons de demain. »

Les romans signalés par le label Étoiles montantes de l’Imaginaire ont ainsi pour objectif de « faire voler en éclats le plafond de verre auquel les auteurs d'imaginaire et plus particulièrement les Français sont confrontés », ajoute Charlotte Volper. Leurs auteurs bénéficieront d’un soutien particulier en salons et en dédicaces, de services de presse dédiés et de newsletters et plaquettes spécifiques.

Le premier titre à bénéficier du label sera La princesse au visage de nuit, de David Bry. Suivront Lord Cochrane vs l’ordre des Catacombes de Gilberto Villaroel (février), Yardam d’Aurélie Wellenstein (mars) et Galeux de Stephen Graham Jones (avril). Des titres d’Yves et Ada Rémy, Yann Bécu et Romain Benassaya sont d’ores et déjà programmés pour les mois suivants.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités