Pour les élèves, des tablettes numériques françaises

DR

Pour les élèves, des tablettes numériques françaises

Des collégiens de Saône-et-Loire pourront bénéficier des tablettes Qooq, commercialisées par l'entreprise française Unowhy. Elles ont été sélectionnées pour le projet TED (Tablette pour une éducation digitale).

J’achète l’article 1.50 €

avec sp,
Créé le 24.09.2012 à 00h00,
Mis à jour le 24.09.2012 à 00h00

Une tablette numérique fabriquée en France, c'est trop rare pour ne pas en parler. Dans le cadre du plan national Investissements d'avenir et développement de l'économie numérique, le Conseil général de Saône-et-Loire a choisi le concepteur des tablettes Qooq, Unowhy. C'est ainsi qu'a été créé le projet TED (Tablette pour une éducation digitale).

Fabriquées dans une usine d'éolane, à Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, ces tablettes ont d'abord été dédiées à la cuisine, comme leur nom l'indique.

Selon une information du blog du journaliste de L'Express Emmanuel Paquette, 3 000 de ces tablettes vont équiper des collégiens du département bourguignon. Il s'agit d'une expérimentation qui pourrait s'étendre à d'autres établissements.

Des logiciels scolaires interactifs

Grâce aux tablettes, les élèves pourront consulter des manuels scolaires d'histoire et d'anglais, puis de maths et de français, comportant des exercices interactifs. Ces tablettes fonctionneront avec des logiciels libres. Microsoft a cependant proposé son système d'exploitation en préparation, Windows 8.

Le projet TED est ainsi porté par Unowhy et le Conseil général et Saône-et-Loire, mais aussi par la société Editis, le laboratoire Techné de l'Université de Poitiers, la société Logosapience spécialisée dans l'interactivité des logiciels scolaires, et le CRDP (Centre régional de documentation pédagogique) de l'académie de Dijon.
24.09 2012

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités