Premier semestre 2012 : les ventes de la Fnac en baisse

Premier semestre 2012 : les ventes de la Fnac en baisse

Ventes en baisse, résultat opérationnel négatif : l'enseigne du groupe PPR résiste mal au contexte économique. Le livre est en léger recul.

Par Vincy Thomas ,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 21h00

Le groupe PPR a communiqué ses résultats semestriels jeudi 26 juillet. Le groupe affiche une santé financière insolente grâce à son pôle Luxe. Il n'en est pas de même avec celui de la Fnac.

« Dans un contexte difficile où la consommation des ménages en France et en Europe du Sud reste atone, la Fnac a bien résisté en limitant le retrait de son chiffre d'affaires à - 1,1 % (- 1,0 % à taux de change comparables) pour s'établir à 1 772,8 millions d'euros » tempère le groupe. Au premier semestre 2011, ce même chiffre d'affaires était de 1793,4 millions d'euros.

Dorénavant la Fnac ne pèse « que » 28% dans les ventes du groupe PPR (contre 33% au premier semestre 2011).

Au second trimestre, les ventes de l'enseigne ont fléchi de - 1,2 % en comparable contre - 0,8 % au premier trimestre.


Internet en très forte progression


Pour ne rien arranger, le résultat opérationnel courant de la FNAC est négatif : - 7,5 millions d'euros au premier semestre (contre une contribution positive de 6,7 millions d'euros à période comparable l'an dernier). L'Ebitda (résultat opérationnel courant augmenté des dotations nettes aux amortissements et des provisions sur actifs) est lui même en baisse de 37% (23,9 millions d'euros).

Le groupe voit cependant quelques bonnes nouvelles dans ces mauvais résultats. Au premier semestre, les ventes sur Internet (209 millions d'euros) ont bondit de 15,3% par rapport à 2011 et représentent dorénavant 11,8% de l'activité de la chaîne. En France, le canal Internet a progressé de 12,6% et pèse 13,8% dans l'activité de la chaîne.

A l'inverse, toujours en France, PPR reconnaît que la fréquentation des magasins est en baisse, même si les magasins de périphérie ont eu une activité plus dynamique que les autres.


Le Livre, en légère baisse


L'enseigne gagne des parts de marché dans l'hexagone, et ce dans quasiment toutes les catégories de produits, y compris le Livre malgré une activité l'activité en léger retrait. « Le recul de la catégorie Livres & Papeterie est en revanche plus mesuré à - 0,6 % avec la confirmation de la bonne performance des nouveaux secteurs Papeterie et Jeux ainsi que de la bonne dynamique induite par le lancement fin 2011 du Kobo by Fnac, nouvelle solution globale de liseuse numérique » précise le groupe.

Hors de France, les activités de la Fnac sont en légère progression de + 0,5 % au premier semestre 2012 . La Fnac fait désormais 31,9% de son chiffre d'affaires à l'étranger (contre 31,5% en 2011). « La part du canal Internet représente désormais 7,4 % de l'activité contre 5,8 % il y a un an. Au Brésil, cette part atteint même 17,2 % au 30 juin 2012 » détaille le rapport financier.

En Espagne et au Brésil, la croissance reste au rendez-vous tandis qu'en Belgique, en Suisse et au Portugal, l'activité se contracte.


Plan de relance et plan social


Il y a un an la Fnac présentait son plan de relance Fnac 2015, plan fondé sur le déploiement du réseau de magasins, le renouvellement du concept de magasin, l'intégration aboutie et articulée de l'offre Internet et de l'offre en magasin et la création de nouvelles offres de services.

En parallèle et afin de retrouver les voies de la compétitivité, la Fnac a présenté, le 13 janvier 2012, un projet visant à générer 80 millions d'euros d'économies en année pleine (réduction des frais généraux, renégociation des loyers sur l'ensemble du parc de magasins, revue générale des contrats de prestations techniques).

Ce plan comporte également un gel des recrutements dans l'ensemble des pays, une politique de modération salariale ainsi que la suppression de 310 postes en France (exclusivement sur les fonctions supports au siège et en magasins) et 200 hors de France (répartis sur l'ensemble des pays). A la fin du premier semestre 2012, la Fnac employait 13597 personnes contre 13 708 fin juin 2011.


Investissements en hausse


Au 30 juin 2012, la Fnac exploitait 152 magasins, dont 65 hors de France. La Fnac a ouvert trois nouveaux points de vente au second trimestre 2012 et quatre au total sur le semestre : deux en France (un magasin parisien et un magasin au format Périphérie), un en Espagne et un au Brésil. A ce réseau, s'ajoutent 7 magasins de gares et aéroports dont un ouvert au second trimestre à Roissy-Charles de Gaulle.

Modérément optimiste pour le deuxième semestre, PPR estime que la Fnac devrait continuer à gagner des parts de marché et profiter des premiers effets de ce plan de relance.

Le groupe cherche toujours à rendre la « mariée » plus belle en vue d'une cession. Il a d'ailleurs injecté 53,6 millions d'investissements opérationnels bruts (soit 43,3% de plus qu'en 2011), essentiellement dans son activité Internet et dans Fnac direct.
15.04 2015

Les dernières
actualités