Résultats financiers

Premier semestre 2016 stable pour Hachette Livre

Premier semestre 2016 stable pour Hachette Livre

Lagardère Publishing, la branche édition du groupe Lagardère, a réalisé un chiffre d'affaires de 970 millions d'euros au premier semestre 2016, soit une hausse de 0,3% en données consolidées par rapport au premier semestre 2015.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 29.07.2016 à 15h44,
Mis à jour le 29.07.2016 à 16h00

Lagardère a publié, jeudi 28 juillet, ses résultats financiers pour le premier semestre 2016. Hachette Livre (Lagardère Publishing), la branche édition du groupe, a réalisé un chiffre d'affaires de 970 millions d'euros, en hausse de +0,3% en données consolidées mais en baisse de -0,2% en données comparables, selon le communiqué de Lagardère, qui précise que cette légère baisse s'explique par un effet de change négatif. Le résultat opérationnel courant reste stable également, à 36 millions d'euros.

"Au premier semestre 2016, l'activité reste stable, principalement soutenue par le bonne dynamique des Fascicules, des activités scolaires en Espagne et de la littérature et de la distribution en France", analyse le groupe dans la suite du communiqué.

La France en progression

En France en effet, l'activité est en croissance à +2,5%. Les bons résultats en littérature générale ont fortement contribué à cette croissance, avec le succès des nouveautés au Livre de poche Grey, de E. L. James et After d'Anna Todd, mais aussi de titres en non fiction tels que Vous n'aurez pas ma haine d'Antoine Leiris (Fayard) ou Vivez mieux et plus longtemps de Michel Cymes (Stock).

Le secteur espagnol est lui aussi en croissance, à +11,9%, principalement grâce à l'anticipation des prises de commande des manuels scolaires. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni en revanche, l'activité est en recul. Outre-atlantique, Lagardère Publishing enregistre une baisse de son activité de -6,6%, qui s'explique selon le communiqué par un programme de nouveautés moins fort qu'au premier semestre 2015. Outre-Manche, la baisse des ventes (-4,7%), qui touche aussi le numérique, s'explique en partie par le "retour à un modèle de contrat d'agent avec les distributeurs au 1er juillet 2015". Les ventes de e-book continuent aussi de reculer puisque leur part de marché atteint seulement 9,2% contre 10,7% il y a un an.

Le Travel Retail, moteur de croissance

Dans le reste du groupe Lagardère, la branche Travel Retail, qui comprend les points de vente Relay et les autres distributeurs situés dans les aéroports et les gares, enregistre au premier semestre 2016 une forte croissance de 7,8% (1790 millions d'euros). L'activité s'est d'ailleurs maintenue en France malgré l'impact des attentats. Les activités de Distribution sont en revanche en baisse de -3,1%, plombées par l'interruption des ventes export en Hongrie.

Le groupe Lagardère dans son ensemble, qui comprend aussi Lagardère Active et Lagardère Sport and Entertainment, a poursuivi sa croissance au premier semestre 2016 : il enregistre un chiffre d'affaires de 3431 millions d'euros, soit "+3,8% en données consolidées, +0,5% en données comparables et +2,4% en données comparables hors effets calendaires liés aux événements sportifs".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités