Rentrée littéraire 2021

Présentations aux libraires : Les éditeurs hésitent entre virtuel et présentiel

Photo OLIVIER DION

Présentations aux libraires : Les éditeurs hésitent entre virtuel et présentiel

Enregistrer des vidéos avec les auteurs? Organiser une réunion en présentiel tout en essayant de respecter les règles de distanciation sociale ? Maintenir les tournées en région ? Les éditeurs sont à nouveau confrontés au dilemme de maintenir ou pas les réunions de présentation de la rentrée littéraire.

J’achète l’article 1.50 €

Par Isabel Contreras,
Créé le 31.05.2021 à 18h16,
Mis à jour le 01.06.2021 à 14h20

Ils ouvrent le bal, mardi 1er juin. A Paris, à la Maison de la poésie, Calmann-Lévy présentera les ouvrages qui composent sa rentrée littéraire. "Les places sont limitées à 58", voilà pourquoi les participants sont priés de s'inscrire. Mais la réunion est maintenue, tout comme celles de Robert Laffont, Flammarion ou Gallimard.

"Nous avions préparer dès février deux options, une virtuelle, l'autre présentielle, explique Sophie Charnavel, directrice de Robert Laffont - Nil. Finalement nous avons bien fait de garder la réunion physique, c'est un symbole fort vis-à-vis des libraires, la littérature est vivante". C'est surtout un one shot pour l'éditeur qui mise tout sur cette grande messe, prévue le 10 juin dans les jardins de la Société des gens de lettres, à Paris. Elle sera retransmise en direct et ne sera pas suivie d'autres déplacements en région.

Chez Flammarion, au contraire, on reprend directement "la vie d'avant". La directrice littéraire du domaine français, Alix Penent, donne rendez-vous le 14 juin à 100 libraires à la Maison de l'Amérique latine, à Paris. S'en suivront huit dates en province où, à chaque fois, l'éditrice sera accompagnée de trois auteurs. Fin de la tournée : 19 juillet. Chez Gallimard, les libraires sont conviés le 22 juin à une réunion de présentation qui aura lieu dans le jardin de la maison d'édition. Quelques jours plus tard, le 28 juin, P.O.L organisera à Paris un "petit pot festif" en présence de ses auteurs de la rentrée littéraire.

Chez Stock, au contraire, pas de grand raout ni de demi-jauge mais quelques déplacements programmés dans plusieurs villes françaises, des réunions "en comité restreint", précise Manuel Carcassonne, directeur de Stock. Grasset fera de même, tout comme le Seuil et Fayard. Tous enregistrent des capsules vidéos de leurs auteurs de la rentrée et ne manqueront pas d'envoyer des services de presse aux libraires. Comme l'an dernier, Albin Michel organise la réunion en Facebook live. Elle aura lieu le 7 juin, en présence de tous les auteurs.

Enfin, du côté de Libella, l'équipe a créé "des bandes annonces digitales par maison avec des présentations des ouvrages et des contenus dédiés". Le groupe cherche toutefois à organiser en septembre un évènement physique. Comme un retour à "la vraie vie".
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités