Priorité au numérique pour Pearson | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 16.07.2019 à 13h38 (mis à jour le 16.07.2019 à 14h00) Etats-Unis

Priorité au numérique pour Pearson

John Fallon - Photo PEARSON

Pearson a annoncé que son catalogue sous format numérique serait désormais actualisé en priorité. En abandonnant progressivement l'imprimé, le groupe spécialisé dans l'édition de manuels pour l'enseignement supérieur veut proposer des ouvrages moins chers à des étudiants qui privilégient de plus en plus les e-books et les livres d'occasion.

Le groupe britannique Pearson, plus important groupe éditorial du monde avec 5,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires, a annoncé une réorientation stratégique pour ses publications sous format numérique. Recentré sur l'édition éducative dans l'enseignement supérieur, le numérique représente déjà 69% de son activité.

C'est sur son marché principal, l'Amérique du nord (65% du C.A.), que le groupe va appliquer sa nouvelle politique. Ses 1500 titres au catalogue seront actualisés et enrichis dans leur format numérique. Les étudiants qui souhaitent acquérir un livre imprimé pourront toujours le faire, mais les actualisations ne se feront que tous les trois ans, et les ouvrages resteront plus chers.

Face aux usages des étudiants américains - davantage d'achats numérique et de livres scolaires d'occasion, souvent pour des raisons de coûts - Pearson, comme son concurrent McGraw-Hill, a décidé de réagir et de s'adapter à la demande en proposant des outils et manuels moins chers que les traditionnels livres scolaires.

Après avoir cédé son groupe de presse, sa filiale d'apprentissage de l'anglais Wall Street English et ses manuels socilaires pour la petite enfance, la primaire et le secondaire, Pearson transforme son offre, et amorce la disparition de l'imprimé.

Selon le P-DG John Fallon, "Les étudiants exigent des outils pour l'enseignement supérieur plus facile d’accès et plus abordable. Près de 90% d'entre eux utilisent un outil pédagogique numérique. Nous avons modifié notre modèle d'affaires pour leur proposer des supports numériques moins chers, pratiques et personnalisés. Notre premier modèle numérique réduit les prix pour les étudiants et, avec le temps, augmente nos revenus. En offrant un meilleur rapport qualité-prix aux étudiants, ils ont moins de raisons de se tourner vers le marché d'occasion."

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre