Rentrée littéraire

Quatre ans après Je vais passer pour un vieux con, Philippe Delerm signe le 20 août au Seuil un nouveau recueil de textes courts, intitulé Les eaux troubles du mojito : et autres belles raisons d’habiter sur terre. Avec des titres comme "Danser sans savoir danser" ou "Le mensonge de la pastèque", Philippe Delerm continue dans sa veine qui tente de restituer des instants fugitifs de la vie. Une volonté mise en exergue par une citation de Jules Renard : "Le vrai bonheur serait de se souvenir du présent." Ces 40 textes forment un recueil de 128 pages au prix de 14,50 euros.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités