République, passion privée | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 06.07.2018 (mis à jour le 06.07.2018 à 12h40) 22 août > Roman France > Aurélie Filippetti

République, passion privée

Aurélie Filippetti - Photo RICHARD DUMAS/FAYARD

Après un long séjour en politique, Aurélie Filippetti revient à la littérature pour le récit d’un amour qui ne s’autorise pas à se reconnaître comme tel.

Un homme et une femme que tout oppose ou devrait opposer et que réunit pourtant quelque chose comme un amour commun. Celui du pays, de la dignité qu’il y a à vouloir le servir. Différemment; et si les deux sont députés, situés chacun d’un côté de l’Hémicycle, elle voit ça du côté du peuple, lui en tient plutôt pour le roman national et le songe d’un universalisme français. "Les règles et les faits

Lire la suite (1 690 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

Livre cité (1)

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre