21 janvier > Récit illustré France

Chantal Montellier est avec Claire Bretécher l’une des très rares femmes à avoir émergé dès les années 1970 dans le monde très masculin de la bande dessinée. Cette artiste complète - dessinatrice, peintre, romancière - y a cultivé un engagement sans concessions contre les injustices et le sexisme. Y mettant beaucoup d’elle-même, elle a construit une œuvre singulière, féministe et militante, utilisant volontiers les codes du polar et un ton pamphlétaire pour évoquer la trajectoire fatale de Florence Rey et Audry Maupin en 1994 (Les damnés de Nanterre) ou l’accident de Tchernobyl (Tchernobyl, mon amour), comme pour adapter Le procès de Kafka ou signer la série de fiction Julie Bristol.

Cette fois, et c’est un choc, cette grande artiste livre son autobiographie en vrai, en deux volumes dont le premier, le 21 janvier, couvre la période 1947-1980. Illustrée de dessins, de brèves séquences de BD ou de photos souvent retravaillées avec son œil aiguisé de graphiste, La reconstitution est le récit bilan d’une révoltée, qui a dû affronter de multiples violences. Famille pathologique "sanglante", études en forme de combat, déconvenues personnelles et professionnelles, confrontation à l’hypocrisie et au sexisme jusque dans les milieux militants qu’elle fréquente… "Quarante ans plus tard, que reste-t-il de mes colères ? se demande Chantal Montellier. Tout en pire."Fabrice Piault

Chantal Montellier
La reconstitution, vol. 1
Actes Sud - L’an 2
Tirage : 3 000 ex.
Prix : 22 euros ; 288 p. coul.
ISBN : 978-2-330-03894-6

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités