Selon le quotidien économique Les Echos, le géant informatique Samsung se retirerait du marché des liseuses dans les prochains mois. à peine lancés l'été dernier, les modèles E60 et E65 seraient abandonnés. La compagnie coréenne quitterait ainsi, provisoirement, ce secteur, où le Kindle d'Amazon et les lecteurs de Sony restent largement leaders. Samsung met en cause l'absence de contenus numériques qui empêchent le marché de décoller. Cet hiver, le constructeur avait pourtant cassé les prix en proposant ses liseuses à moins de 50 euros. Les Echos rapportent les propos d'une source proche du dossier affirmant : « Nous sommes persuadés qu'il y a la place pour un support dédié au livre numérique. Mais pas sur la technologie actuelle », c'est-à-dire l'encre électronique développée par le taïwanais E-Ink. Le coréen parie sur une nouvelle technologie qui pourrait être issue des laboratoires de Liquavista, une spin-off de Philips Research Labs, récemment acquise par Samsung. Cette innovation surnommée "électro-mouillage" permet de rendre une image visible dans n'importe quelles conditions de luminosité, sans nécessiter de rétroéclairage.


Samsung, la marqué préférée des Français dans le secteur des technologies (18 millions de produits vendus en 2010), a surtout décidé de se concentrer sur ses deux segments forts : le smartphone et la tablette tactile. Elle est devenue le numéro 1 du téléphone mobile en France avec 40% de part de marché et sa Galaxy Tab, lancée il y a quelques mois, est aussi le principal concurrent de l'iPad d'Apple. Les nouvelles versions de la tablette seront dans les magasins français en juin.


19.03 2011

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités