Avant-critique Essai

Sergueï Medvedev, "Une guerre made in Russia" (Buchet Chastel)

Sergueï Medvedev - Photo © Gintautas Berzinskas

Sergueï Medvedev, "Une guerre made in Russia" (Buchet Chastel)

Dans un essai qui associe le témoignage et l'histoire, le politologue russe Sergueï Medvedev analyse la guerre menée par Poutine en Ukraine.

J’achète l’article 1.5 €

Par Laurent Lemire,
Créé le 27.02.2024 à 09h00

Anatomie d'une guerre. Deux ans après le déclenchement de la guerre en Ukraine, de nombreux ouvrages reviennent sur ce conflit. Parmi les témoignages (Opération spéciale de Paul Gogo, Le Rocher, 7 février ; La liberté ou la mort d'Arsène Sabanieev, Robert Laffont, 8 février ; Lettres d'amour et de guerre de Pavlo et Viktoriya Matyusha, L'Iconoclaste, 15 février) et les analyses (La guerre permanente de Marie Mendras, Calmann-Lévy, 21 février ; La guerre en Ukraine de Jacques Hogard, Hugo Doc, 28 février ; Un si long mois de février de Clara Marchaud, Plein Jour, 1er mars), le livre de Sergueï Medvedev se distingue par sa double approche personnelle et historique. Ce politologue russe exilé, professeur à l'université lettone Brīvā universitāte, dégage une stratégie dans la folie guerrière constituée par « le plus sanguinaire carnage qu'ait connu l'Europe depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Medvedev met en évidence la brutalité comme fonction essentielle de l'État russe pour se maintenir. Ce fut le cas chez les tsars comme chez les bolcheviks. Il en résulte une guerre à la fois contre sa population et contre le monde extérieur. Doit-on alors parler de la Russie de Poutine ou du Poutine de la Russie tant le successeur d'Eltsine incarne la société russe et son histoire avec sa violence endémique ? « Poutine a rendu à la Russie l'un de ses principaux archétypes : la guerre. » Dans les faits comme dans le langage, jusque dans les images de la vie quotidienne. Medvedev compare son pays à la Corée du Nord. La guerre en Ukraine est une reconstitution du passé, en grandeur réelle, avec ses souffrances et ses morts par milliers, un conflit que Poutine, au nom de l'histoire, a fait passer pour une évidence auprès de la population. Dans une Russie qui, faute de paix et de stabilité intérieure, « s'est spécialisée dans la création de risques » pour intimider et déstabiliser ceux qu'elle considère comme ses ennemis. « La guerre en Ukraine n'est que la continuation de la Seconde Guerre mondiale restée inachevée. » L'auteur des Quatre guerres de Poutine (Buchet Chastel, 2020) nous raconte cette cinquième. La dernière peut-être, mais sans doute pas l'ultime manifestation d'un jeu politique délétère qui tente de ralentir la décomposition d'un empire de plus en plus éclaté. D'où cette guerre sans but, « une guerre made in Russia ».

Sergueï Medvedev
Une guerre made in Russia
Buchet Chastel
Tirage: 1 800 EX.
Prix: 22,50 € ; 224 p.
ISBN: 9782283039274

Les dernières
actualités