Sofia Aouine, lauréate du prix de Flore 2019 | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 12.11.2019 à 15h32 (mis à jour le 12.11.2019 à 21h16) Proclamation

Sofia Aouine, lauréate du prix de Flore 2019

Sofia Aouine, lauréate 2019 du Prix de Flore - Photo OLIVIER DION

L'auteure a été récompensée pour son premier roman Rhapsodie des oubliés, publié chez la Martinière.

Pour sa 25e édition, le jury du prix de Flore a récompensé, mardi 12 novembre, Sofia Aouine pour son premier roman, Rhapsodie des oubliés, paru le 29 août chez La Martinière. Elle l'a emporté au premier tour par 7 voix contre 5 pour Emma Becker (La maison, Flammarion). Simon et Capucine Johannin (Nino dans la nuit, Allia) ainsi qu'Alexandre Labruffe (Chroniques d'une station service, Verticales) étaient aussi en lice.

La récompense sera remise dans la soirée au Café de Flore. Le propriétaire de l'établissement et président d’honneur du prix, Miroslav Siljegovic, remettra un chèque de 6 100 euros au lauréat, et lui accordera le droit de boire chaque jour du pouilly-fumé dans un verre gravé à son nom.
 
Situé dans le quartier de la Goutte d’Or, dans le dix-huitième arrondissement de la capitale, le premier roman de Sofia Aouine dévoile la vie d’Abad, un adolescent de 13 ans "malicieux et turbulent" qui rêve d’un avenir meilleur. Mais ses aspirations sont vites reclassées en illusions perdues dans un quartier hétéroclite. Abad va donc devoir outrepasser les règles et en imposer d’autres pour réussir son apprentissage de la vie.
 
Sofia Aouine est reporter et documentariste, née en 1978 dans les Hauts-de-Seine au sein d'une famille algérienne d’origine kabyle. Déçue qu’elle soit une fille, son père cherche dans un premier temps à l’envoyer en Algérie. A son retour en France, ses parents se déclarent incapables de l’élever. Elle est alors placée en pouponnière. En 2017, elle raconte son parcours à France Inter. Hantée par une déclaration de son père qui lui avait raconté que "Françoise Dolto disait qu’elle serait écrivain", elle a déclaré à la station s'être interrogée sur sa légitimité à écrire.

Sofia Aouine succède à Raphaël Rupert, récompensé en 2018 pour Anatomie de l’amant de ma femme, paru chez L’Arbre vengeur.

Prix subversif
 
Fondé en 1994 par l’écrivain Frédéric Beigbeder, le prix de Flore récompense chaque année un auteur prometteur, la plupart du temps pour un premier roman. Ce prix réputé subversif tire son nom du renommé Café de Flore situé dans le quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés, qui fut fréquenté par quelques-uns des plus grands artistes et écrivains du XXe siècle.
 
Cette année, le jury du prix de Flore, présidé par son fondateur Frédéric Beigbeder, était composé de Christophe Tison, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Manuel Carcassonne, Jacques Braunstein, Jean-René Van Der Plaetsen, Jean-Pierre Saccani, Bertrand de Saint-Vincent, Philippe Vandel, François Reynaert et Arnaud Viviant.
close

S’abonner à #La Lettre