à la question « pourquoi Sony ne se lance dans le marché des tablettes que maintenant ? », Howard Stringer, PDG du groupe Sony a une réponse : « ce qui compte, ce n'est pas d'arriver le premier, mais de faire mieux que tout le monde ». Les Tablet S et P seront respectivement commercialisées le 1er octobre et courant novembre. Pour animer ces tablettes, Sony a fait le choix d'Android Honeycomb.

La Tablet S se rapproche plus du design de l'iPad. Elle possède un écran tactile de 9,4 pouces (contre 9,7 pouces pour l'iPad 2), pèse 600 grammes (contre 601 grammes pour l'iPad 2 Wi-Fi et 613 grammes pour l'iPad 2 Wi-Fi + 3G). La Tablet P peut se replier, possède deux écrans de 5,5 pouces, pèse 370 grammes seulement (près de deux fois plus légère que l'iPad 2).
La Tablet S Wi-Fi 16 Go sera ainsi vendue à 489 euros à partir du 1er octobre en France, soit le même prix que l'iPad. La version 32 Go sera lancée à la même date au prix de 588.99 euros. La version Wi-Fi + 3G 16 Go sera commercialisée courant novembre pour 609 euros. Enfin, la Tablet P 4 Go sortira en novembre pour la somme de 609 euros. Contrairement à Samsung qui essaie de rivaliser avec Apple sur le terrain de prix plus modiques, Sony préfère opter pour une concurrence qualitative.

Sony mise sur son coeur de métier, les loisirs multimédias : studios de musique et de cinéma, ainsi que son écosystème de jeux vidéos. «Music unlimited» et «Video unlimited», services d'écoute de musique et d'achat de films, seront préinstallés sur les tablettes des utilisateurs ainsi que sur l'ensemble des terminaux Sony. Les tablettes donneront accès aux jeux de la PSP de première génération. Un nouveau portail unifié des contenus Sony va également être mis en place : Sony Entertainement Network (remplaçant de Qriocity, annoncé l'année dernière à l'IFA). Elles seront également dotées de deux caméras (à l'avant et à l'arrière).

Une plateforme de vente de livres va également être mise en place. Les téléchargements pourront s'effectuer en Wi-Fi, ou en 3G, selon le modèle choisi.

Sony a également annoncé la sortie d'une nouvelle liseuse, le Sony Reader Wi-Fi, qui devrait être commercialisée en octobre au prix de 150 euros.

Sans doute le groupe japonais cherche-t-il à anticiper l'arrivée prochaine d'une tablette Amazon et de son Kindle sur le marché français.


01.09 2011

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités