Stéphanie Chevrier, l’essai transformé | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 26.01.2018 La Découverte

Stéphanie Chevrier, l’essai transformé

Stéphanie Chevrier - Photo OLIVIER DION

Lorsqu’elle prendra ses fonctions de P-DG de La Découverte en avril prochain, Stéphanie Chevrier retrouvera quelques repères : l’actuelle directrice de Don Quichotte continuera notamment de travailler avec des journalistes de Mediapart dont elle a édité des enquêtes, et qui participent à la Revue du crieur, projet commun avec sa future maison d’édition. La musique, investie par La Découverte depuis quelques années, sera aussi familière à l’éditrice de rappeurs, K. James, Kanye West ou Sexion d’assaut, mais aussi de Charles Aznavour, parmi de nombreux autres sujets d’essais et documents communs aux deux maisons qui s’aligneront sur son CV. Domaine universitaire mis à part, Don Quichotte pourrait passer pour un modèle réduit de La Découverte, dans les thèmes choisis et l’engagement éditorial à gauche, sinon dans le ton. La vraie transformation, ce sera la dimension du nouveau terrain d’action, passant d’un département de trois personnes publiant une quinzaine de titres par an à une entreprise de 22 personnes qui en éditent environ dix fois plus. Mais cela ne devrait pas être un souci pour celle qui avait su convaincre le patron de La Martinière de soutenir son projet en 2008, avec un business plan et des budgets sur trois ans. Hervé Hugueny

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre