Aides

Subventions du CNL : la nouvelle donne

Subventions du CNL : la nouvelle donne

Vincent Monadé : "Nous avons travaillé à rendre ces aides plus efficaces et mieux adaptées aux évolutions récentes du secteur." - Photo olivier dion

Subventions du CNL : la nouvelle donne

Le président du Centre national du livre, Vincent Monadé, présentera le 3 novembre une proposition de réforme des aides qui vise une meilleure adéquation avec les réalités du secteur.

J’achète l’article 1.5 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 26.09.2014 à 18h30

Deux ans après la tentative infructueuse de son prédécesseur, Vincent Monadé s’apprête à soumettre au conseil d’administration du Centre national du livre (CNL), qu’il préside depuis octobre 2013, sa proposition de réforme des subventions dispensées par l’établissement aux professionnels du livre. "C’est une évolution des dispositifs plutôt qu’une réforme, précise-t-il. Nous avons travaillé à rendre ces aides plus efficaces et mieux adaptées aux évolutions récentes du secteur." Pour lever les réticences qu’avait soulevées chez les professionnels la précédente proposition, six groupes de travail, composés chacun d’une quarantaine de personnes issues de tous les métiers du livre, ont participé à la réflexion.

Pour l’édition, l’une des principales innovations est la création d’une aide aux grands projets qui accompagnera les entreprises éditoriales d’envergure. "Un projet de l’ampleur de l’"Histoire de France" chez Belin, par exemple, nécessite pour l’éditeur d’avoir une certaine visibilité économique", souligne Vincent Monadé. Une fois validée, la subvention sera reconduite automatiquement pour chaque nouveau volume programmé. Autres évolutions importantes, l’ouverture des aides du CNL aux éditeurs "pure players" et aux éditeurs d’inédits en poche, ainsi que la fin du cumul des aides à la traduction et à la publication pour un même projet. La rémunération de la traduction sera relevée à 21 euros le feuillet. Plusieurs dispositions concernent la vie littéraire, dont la plus significative est sans doute l’obligation de rémunérer les auteurs pour leur participation à des rencontres littéraires et des festivals.

Les libraires devraient accueillir avec soulagement l’augmentation de la durée de remboursement des prêts jusqu’à douze ans, l’élargissement des subventions aux dépenses engagées pour la modernisation et le réaménagement des locaux, ainsi que la prise en compte des frais de mises aux normes d’accessibilité. La limite en surface pour l’obtention de ces aides sera supprimée. Au contraire, un minimum de superficie de 60 m2 sera exigé. Le plafond des subventions sera porté de 25 000 à 50 000 euros pour les projets de travaux majeurs, et à 100 000 euros pour les reprises de librairies importantes.

Pour les bibliothèques, Vincent Monadé promet le maintien de l’enveloppe d’un million d’euros. Mais les aides seront attribuées sur projets et réorientées vers les publics empêchés (personnes handicapées, publics des prisons ou des hôpitaux), ainsi que vers les usagers des villes de moins de 3 500 habitants.

Le CNL compte poursuivre sa politique de soutien au numérique pour les éditeurs avec l’attribution d’aides à la numérisation du fonds, mais également des nouveautés, ainsi que d’aides à la diffusion numérique de documents sous droits. Les ouvrages dont le coût de numérisation est élevé, comme les illustrés ou les livres ayant un appareil critique important, bénéficieront d’un soutien spécifique. "L’enjeu est de constituer une offre légale attractive et complète afin de lutter contre le piratage", avertit Vincent Monadé.

Sur l’accompagnement du développement de l’offre numérique en bibliothèque via le dispositif PNB, la position du CNL est plus nuancée. "Si toutes les parties prenantes parviennent à un accord sur le mode de rémunération, le CNL n’exclut pas d’attribuer aux bibliothèques des aides pour accélérer l’implémentation de Prêt numérique en bibliothèque, dont on sait qu’il fonctionne du point de vue technique", indique Vincent Monadé, qui s’interroge cependant "sur les modalités de rétribution de la chaîne du livre dans ce système".

Les dernières
actualités