Voyage en bibliothèques

À Tallinn, la bibliothèque chouchoute les jeunes

Un mur immortalise la première venue de l'enfant à la bibliothèque centrale de Tallinn - Photo TALLINN CENTRAL LIBRARY

À Tallinn, la bibliothèque chouchoute les jeunes

Chaque jeudi, nous voyageons dans des bibliothèques étrangères qui proposent des services originaux. Aujourd’hui, cap sur la capitale de l’Estonie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Fanny Guyomard,
Créé le 08.07.2021 à 10h00,
Mis à jour le 08.07.2021 à 10h00

Les enfants ont l’habitude d’être dorlotés en médiathèque. C’est particulièrement le cas dans la bibliothèque centrale de Tallinn, en Estonie. Cinq bonnes idées à prendre.

1. Un site web dédié aux jeunes
Dans ce pays où l’État a numérisé nombre de services, les petits citoyens sont éduqués au numérique dès leur plus jeune âge. À la bibliothèque, cela passe par un site dédié sur lequel ils trouvent facilement tout le catalogue de livres, d’animations et de services jeunesse. Des chaînes YouTube permettent aux enfants d’écouter une histoire, de regarder un spectacle de poupées ou de suivre un tutoriel de DIY. Et, pour leur apprendre à surfer intelligemment sur le Net en leur faisant découvrir des sites ludiques et instructifs (caméras animalières, visites de musées, piano numérique…), l’équipe leur a concocté une chasse aux trésors virtuelle.

2. Des objets insolites à emprunter
Mens sana in corpore sano. Dans la bibliothèque de Tallinn, l’adage latin de l’"esprit sain dans un corps sainse traduit par la possibilité d’emprunter du matériel sportif, comme des haltères, des jeux de pétanque ou de mölkky, un nécessaire pour pratiquer le yoga ou les pilates, ou encore des instruments de musique.

3. Les bibliothécaires éducateurs
L’équipe spécialisée dans la langue étrangère peut donner un coup de main pour les devoirs scolaires, et les bibliothécaires sont disponibles par téléphone pour lire une histoire aux plus petits.

4. Appâter les visiteurs
Le dispositif est digne d’un parc d’attractions : un petit mur décoré, avec des trous pour venir placer son visage. L’un pour le parent, l’autre pour l’enfant, qui s’exclame dans une bulle de BD dessinée sur le mur : "käisin täna raamatukogus" ("Je suis allé à la bibliothèque aujourd’hui"), avant de prendre une photo souvenir. "C’est un moyen de rendre mémorable leur première venue à la bibliothèque", explique l’établissement. La bibliothèque appâte également les visiteurs en leur prêtant, lors de leur inscription, un sac illustré par un auteur jeunesse. Lorsque l’enfant atteint dix emprunts, le tote bag lui est offert. L’inscription est gratuite pour les préscolaires, et la bibliothèque ne leur réclame pas de dédommagement en cas de détérioration du matériel.

5. Une salle pour les parents
Enfin, une pièce est réservée aux parents pour nourrir leur bébé ou changer sa couche. Sous leur surveillance, les frères et sœurs y trouvent des livres et de quoi dessiner.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités