Bibliothèque

Trois propositions pour accompagner les bibliothèques pendant le confinement

Trois propositions pour accompagner les bibliothèques pendant le confinement

Depuis le 2 novembre, les bibliothèques sont autorisées par décret à faire du "click & collect". L'Association des Bibliothécaires de France (ABF) s'inquiète toutefois des limites de ce système.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 05.11.2020 à 18h47,
Mis à jour le 05.11.2020 à 19h01

Les restrictions sanitaires annoncées dans le cadre du confinement ne permettent pas aux bibliothèques d'accueillir du public. Elles sont toutefois autorisées par décret à faire du "click & collect" depuis le 2 novembre. L'Association des Bibliothécaires de France (ABF) s'inquiète pourtant dans un communiqué, publié le 3 novembre, des limites de ce système.

L'ABF fait état de deux principales limites à l'utilisation du retrait de commandes en bibliothèque. La première concerne le manque de moyens humains et matériels : "ce type de service nécessite des moyens humains, logistiques et techniques dont ne disposent pas forcément toutes les bibliothèques et collectivités". En second, le click & collect, ne correspond qu'à une partie des activités des bibliothèques. L'association cite entre autres : "l'accès aux ordinateurs et à Internet, possibilité d’imprimer des documents, disposer d’un espace de travail, consulter des documents sur place". 

Pour répondre à ces problématiques, l'ABF propose d'adapter plusieurs services dans les modalités du confinement :
  • possibilité de click and collect
  • possibilité d’accès sur rendez-vous (Internet ou table de travail)
  • l'ensemble des possibilités pour les bibliothécaires de déployer leurs compétences et de toucher tous les publics sans accueil physique dans les bâtiments : partenariats, créations de contenus en ligne, accompagnement téléphonique, partage de ressources et services numériques...

Pour veiller à la sécurité, tant du public que du personnel, l'AFB conseille de "revoir l’organisation interne afin de permettre à chacun·e de limiter ses déplacements et interactions et de revoir la capacité de proposition de services...un ensemble de missions et de services peuvent être effectués en télétravail".

L'ABF a annoncé s'entretenir avec les différentes associations professionnelles et les services de l’État pour faire un point sur les prochaines semaines.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités