LA PETITE MAISON D'ÉDITION DE L'ANNÉE 2021

[Trophées de l'édition] Emmanuelle Collas, maison d’ouverture (2/5)

Emmanuelle Collas, dirige les éditions Emmanuelle Collas - Photo OLIVIER DION

[Trophées de l'édition] Emmanuelle Collas, maison d’ouverture (2/5)

Livres Hebdo présente chaque jour un des nommés pour les Trophées de l’édition dans la catégorie de la petite maison d’édition de l’année. Aujourd’hui, Emmanuelle Collas. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 22.10.2021 à 10h00,
Mis à jour le 22.10.2021 à 10h00

La maison d’édition généraliste Emmanuelle Collas est nommée pour le Trophée de l’édition dans la catégorie de la petite maison d’édition de l’année. Avec son catalogue présenté comme « un manifeste ouvert sur le monde », son éditrice et fondatrice du même nom propose des textes qui questionnent sans cesse les liens entre intime et politique. Une vision éditoriale récompensée en 2020 par le Goncourt des lycéens remis à Djaïli Amadou Amal, devenue le premier roman le plus vendu de l'année sur les douze derniers mois, et cette année par la nobélisation d’Abdulrazak Gurnah publié par l’éditrice en 2006.
 
Après une vie d’historienne, Emmanuelle Collas lance en 2005 sa première maison, Galaade. Loin d’être en rupture avec sa vie d’universitaire, elle voit dans ces deux métiers de nombreuses similitudes : « Il s’agit simplement de la même approche », lance la spécialiste de l’Antiquité, « dans les deux cas, c’est un travail de laborantin où l’on essaye de réfléchir et d’écrire sur le monde pour mieux le comprendre. » 
 
En 2017, sa maison fait faillite. « Un moment extrêmement douloureux » mais dont l’éditrice se relève avec une nouvelle maison éponyme l’année suivante. « Cette expérience m’a permis d’être plus forte et de proposer une maison dont l’identité affirmée est aujourd’hui repérée par les libraires », explique-t-elle. 
 
Écriture de méditerranée
 
Éditrice de littérature française et étrangère, ne publiant que quatre livres par an, Emmanuelle Collas a axé sa maison sur des textes gravitant tous autour d’une même ligne éditoriale. Chaque livre questionne le rapport entre un individu, sa communauté et le pouvoir. Des réflexions sur le monde qui l’emmènent régulièrement du côté de la méditerranée orientale et de l’Afrique d’où elle rapporte les voix d’auteurs comme celles d’un des fondateurs du Comité algérien contre la torture, Anouar Benmalek, du sénégalais, Finaliste du Prix Orange du Livre en Afrique, Khalil Diallo ou encore du poète turc Nâzım Hikmet. 
 
 
Aux côtés d'Emmanuelle Collas, La Pastèque, La goutte d'or, Contre-dires et Philippe Rey, composent la sélection de cinq maisons établie par la rédaction de Livres Hebdo en vue du Trophée de la petite maison d’édition de l’année qui sera décerné par le jury le 13 décembre au Théâtre de l’Odéon. Tous les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à voter sur le site dédié

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités