Un beau ténébreux | Livres Hebdo

Par Jean-Claude Perrier, le 13.01.2017 2 février > Roman France > Gilles Leroy

Un beau ténébreux

Gilles Leroy - Photo STÉPHANE HASKELL/MERCURE DE FRANCE

Mêlant cinéma et fiction, Gilles Leroy signe son Brokeback Mountain.

Renouant avec sa fascination pour la culture américaine, Gilles Leroy, dont Dans les westerns est le quinzième roman, s’est lancé dans une entreprise ambitieuse : raconter, un peu comme Ang Lee dans son film Brokeback Mountain, une histoire d’amour, belle, longue et tragique, entre deux acteurs, le blond Paul Young et le brun Bob Lockhart. Ils se sont rencontrés par hasard en 1948 sur le tournage de La piste héroïque, "un film de mecs", mauvais western mais grand succès, où jouait aussi la jeune Joanne Ellis et même John Wayne, clin d’œil à La charge héroïque de John Ford.

Paul et Joanne ont immédiatement craqué sur Bob. Mais, en dépit de quelques tentatives des studios et de son agent, le très fidèle Lenny Lieberman, pour préserver les apparences, Bob est clairement gay, et c’est avec Paul qu’il va vivre une relation, idyllique au début, complexe et tragique à la fin, durant sept ans. Sept ans où, en pleine période de maccarthysme, de chasse aux sorcières à la fois morale et politique, où cette vieille honteuse de J. Edgar Hoover traquait et persécutait aussi bien les supposés "communistes" que les homosexuels, en particulier à Hollywood, Youngster et Locko (leurs petits surnoms intimes) vont afficher leur secret de polichinelle dans une luxueuse villa de Santa Monica. Ils fréquentent et reçoivent tout le gotha artistique, dont le pauvre Monty Clift, le seul ami de Bob.

Tout sépare en apparence les garçons : Paul est un bourgeois yankee qui, après, changera de vie, ou plutôt reviendra à celle pour quoi il avait été "programmé" : mariage, enfants, reprise de l’entreprise familiale, et même un poste de sénateur ; Bob, est un "chien pouilleux" d’Ecossais, élevé sans mère et maltraité par son père, qui l’a obligé à devenir danseur de corde. Immigré aux Etats-Unis, il a fréquenté l’Actors Studio. C’est là qu’il a connu Joanne Elizarov dite Ellis, descendante d’une lignée de Juifs russes artistes et athées, avant de se lancer dans le cinéma, où sa "grâce" a fait merveille. Alors que Paul ne fut qu’un acteur de série B, Bob était une star adulée, avant de tomber dans la drogue, l’alcool, la déchéance. A cause de leur rupture, parce que lui voulait "officialiser", à la Cocteau et Marais (qu’ils avaient rencontrés), tandis que Paul préférait la clandestinité.

Mais, en 2004, alors que ressort La piste héroïque en version restaurée et colorisée, Youngster aime toujours Locko, lequel est en train de s’éteindre au Cedars-Sinaï Hospital. Viendra-t-il quand même à l’avant-première, à laquelle assisteront Joanne, Paul et Lenny, témoins de toute cette histoire, qu’ils ont accepté de confier au narrateur, un écrivain français qui prépare un livre sur eux ? Suspense.

Truffé de références, de personnages réels mêlés à la fiction, polyphonique et mosaïque, Dans les westerns est une performance : à aucun moment on n’y voit le héros, mais c’est lui qui fait tourner toutes les têtes et battre tous les cœurs. C’est lui qui inspire ce livre. Jean-Claude Perrier

Gilles Leroy
Dans les westerns
Mercure de France
Tirage : 10 000 ex.
Prix : 21 euros ; 320 p.
ISBN : 978-2-7152-4393-4

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre