Revue

L'autoédition, un phénomène conjoncturel ou structurel ? Dans son numéro de janvier, la revue Bibliodiversity, publiée par l'Alliance internationale des éditeurs indépendants, met en perspective cette pratique éditoriale aux formes multiples. Coordonné par Sylvie Bosser, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication, ce numéro revient d'abord sur l'histoire de l'autoédition. Si cette pratique reste désormais indissociable des plateformes comme Kindle et Wattpad, elle a d'abord été adoptée au début du XXe siècle par des auteurs à succès, comme Victor Segalen ou Jean Guenot, désireux de maîtriser la fabrication de certains de leurs livres, explique l'ancien éditeur et professeur d'université Olivier Bessard-Banquy. Plusieurs maisons d'édition sont selon lui nées d'un désir d'autoédition : « Que dire de la célèbre maison arlésienne fondée par un Hubert Nyssen en quête de reconnaissance littéraire, déjà publié au Mercure ou chez Gallimard, et pourtant prête à s'autocélébrer généreusement sous sa propre marque ? »

La revue explore l'autoédition sous des angles concrets comme l'explication d'un succès, celui de Kindle Direct Publishing, ou l'analyse d'un segment porteur, comme celui de la bande dessinée. Mais aussi de nouveaux concepts, à l'image du mentorat littéraire où l'enseignant pousse son étudiant à travailler son écriture en pleine autonomie.

Tandis qu'en France l'autoédition reste contenue, en Amérique latine et en Espagne le phénomène a explosé, analyse la revue. Le volume de livres autoédités en Espagne (équivalent à celui de toute l'Amérique latine) a augmenté de 40 % entre 2008 et 2010 en raison de la gratuité. Des librairies en ligne ont vu le jour pour proposer des outils d'autopublication, mais aussi des maisons d'autoédition, surnommés vanity publishers, qui tirent leur profit des auteurs et non des lecteurs, explique l'expert en publication numérique Daniel Benchimol. Les grands groupes d'édition s'y mettent aussi, tel Penguin Random House qui propose aujourd'hui trois plateformes : un label éditorial, un réseau social d'auteurs et des ateliers d'écriture en ligne.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités