Vers un traité international pour l'accès des non-voyants aux livres

Vers un traité international pour l'accès des non-voyants aux livres

© DR

Vers un traité international pour l'accès des non-voyants aux livres

Un traité international devrait être conclu jeudi à Marrakech afin de permettre à des centaines de millions d'aveugles et mal-voyants de disposer d'un meilleur accès aux livres publiés à travers le monde.

Par Vincy Thomas,
avec vt, avec afp Créé le 15.04.2015 à 21h00

Un traité international de longue haleine relatif aux droits d'auteur devrait être conclu demain jeudi 27 juin à Marrakech (Maroc) afin de permettre à des centaines de millions d'aveugles et mal-voyants de disposer d'un meilleur accès aux livres publiés à travers le monde, a-t-on appris mercredi de source proche des négociations.

Cette Conférence diplomatique pour la conclusion d'un traité visant à faciliter l'accès des déficients visuels et des personnes ayant des difficultés de lecture des textes imprimés aux oeuvres publiée se déroule du 18 au 28 juin.

Plus de 600 négociateurs des 186 pays membres de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) finalisent un traité permettant de dépasser cette question des droits d'auteur, laquelle limite l'accès des déficients visuels à la culture.

Selon l'Union mondiale des aveugles (UMA), sur le million d'ouvrages paraissant chaque année, moins de 5% "sont publiés dans des formats accessibles aux déficients visuels". Ces derniers sont quelque 314 millions, dont 90% dans des pays en développement, d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Nous avons un traité! Il a été adopté dans la nuit (de mardi à mercredi, ndlr) par la principale commission de la conférence diplomatique", a indiqué mercredi à l'AFP une source proche des négociations. Le texte "sera présenté lors de la session plénière de jeudi, et la cérémonie de signature aura lieu vendredi", a ajouté cette source.

"Nous sommes très heureux, comme toutes les associations d'aveugles et de la société civile. C'est une immense victoire (...) qui va changer la vie de millions de personnes, de manière très concrète", a réagi auprès de l'AFP le directeur de l'ONG KEI (Knowledge Ecology International), présent au Maroc.

Le chanteur Stevie Wonder était venu pour soutenir la cause : "essayons au moins de conclure ce nouvel accord et d'ouvrir les portes donnant accès aux trésors écrits du monde, de progresser vers un avenir où il n'y aura aucun obstacle à l'expansion du savoir et à l'accès à la culture. Même pour les déficients visuels" a-t-il expliqué.

Le contenu exact du futur "traité de Marrakech" n'est pas encore connu. Mais, d'après l'OMPI, le projet consistait à obtenir des 186 pays des dérogations aux droits d'auteur pour les formats concernés -dont le braille-, en particulier en matière "d'échange transfrontaliers".

Ce traité doit venir couronner plus de dix années de négociations alors que, en dehors de "limitations et exceptions", le droit international exige l'autorisation de l'auteur et/ou le versement de redevances pour toute utilisation d'oeuvre protégée.

15.04 2015

Les dernières
actualités