Virginie Despentes et Chantal Thomas au cinéma au côté de “Hunger Games”

“Les adieux à la reine” de Benoît Jacquot © Ad Vitam

Virginie Despentes et Chantal Thomas au cinéma au côté de “Hunger Games”

Bye bye Blondie et Les adieux à la reine auront fort à faire pour s'imposer dans les salles face à l'adaptation de la trilogie éponyme de Suzanne Collins.

Par Marie-Christine Imbault ,
avec mci Créé le 15.04.2015 à 21h52

Mettant en scène une série de téléréalité plus vraie que nature, où le but du jeu est de tuer l'autre pour manger, Hunger Games (“Les jeux de la faim”), de Gary Ross, qui sort en force dans les salles le 21 mars, est tiré du premier volume de la trilogie éponyme de Suzanne Collins. Le succès attendu est à l'aune de celui du livre, auquel Pocket jeunesse ajoute un bandeau avec l'affiche du film tout en publiant Le guide officiel du film.

Le phénomène Hunger Games n'en finit pas d'inspirer les auteurs, au point qu'après La saga Hunger Games décryptée par Richard T. Daniel chez City, Scholastic, qui a déjà publié Le guide des tributs et Le guide officiel illustré du film en février, met en vente le 23 mars Le monde de The Hunger Games.

Dans le même temps, avec Les adieux à la reine, son 20e long métrage, Benoît Jacquot signe sa 10e adaptation littéraire avec la transposition très sensuelle du premier roman de Chantal Thomas, prix Femina 2002 (Seuil). L'ouvrage est remis en place avec l'affiche du film en couverture. Celle-ci représente la dernière étreinte entre la reine Marie-Antoinette (Diane Kruger) et sa lectrice, Agathe-Sidonie Laborde (Léa Seydoux), qui lui voue une admiration obsessionnelle, presque amoureuse.

Amours féminines encore dans Bye bye Blondie, où Virginie Despentes porte à l'écran son propre roman paru en 2004 chez Grasset, puis au Livre de poche. La romancière en profite pour transposer le caractère hétérosexuel de ses personnages en une relation entre deux femmes très pulpeuses interprétées par Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart, dans le rôle d'anciennes punkettes.

Par ailleurs, Matthieu Donck, qui signe avec Benjamin d'Aoust et Mathieu Burniat Le grand large, premier volume de la nouvelle série Shrimp (Dargaud), met en scène dans Torpédo les retrouvailles entre un père et son fils autour de leur passion commune pour le vélo.

Les dernières
actualités