Viviane Reding encourage les éditeurs à la conversion numérique

Viviane Reding © Conseil de l'UE

Viviane Reding encourage les éditeurs à la conversion numérique

La commissaire européenne pour la société de l’information et les médias se montre résolument optimiste devant le potentiel de développement qu’elle perçoit dans les nouvelles technologies.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
avec hh,
Créé le 12.12.2007 à 00h00,
Mis à jour le 12.12.2007 à 00h00

Lors du troisième « Forum des éditeurs », à Bruxelles, Viviane Reding, commissaire européenne pour la société de l’information et les médias, a vivement encouragé les responsables des entreprises de presse et d’édition de livres à s’investir plus franchement dans l’économie numérique.

Tout en comprenant les réticences dues aux incertitudes de la rupture provoquée par le « paradigme numérique », elle a déclaré qu’elle croyait fermement que cette nouvelle perspective offrait de fortes opportunités de croissance des revenus, facilitées par la nouvelle réglementation concernant les télécommunications.

« Le copyright est la pierre angulaire d’une société basée sur l’information et la connaissance. C’est pourquoi j’ai veillé à introduire dans les nouvelles dispositions un équilibre entre sa protection et sa diffusion »
, a-t-elle insisté d’emblée.

Viviane Reding a également évoqué sa prochaine prise de position, en cours d’élaboration, à propos de la création de contenus sur Internet (Creative Content Online). « Je ne souhaite pas imposer un modèle aux acteurs du marché, mais initier un processus qui facilitera les négociations sur ce marché et améliorera sa sécurité juridique», a-t-elle déclaré.

La commissaire européenne a toutefois reconnu que le développement des revenus sur ce marché était un des « principaux défis » auquel les éditeurs sont confrontés.

Elle a cité l’exemple du récent lancement du Kindle par Amazon, comme étant une des opportunités dont les éditeurs devraient profiter. Si ce terminal de lecture numérique s’impose dans le livre comme l’iPod dans la musique, « il y aura de nouveaux marchés à développer, et rapidement », a-t-elle estimé.

Organisé la semaine dernière à Bruxelles, par la Commission européenne et des fédérations d'éditeurs de journaux ou de livres, dont la Fédération des éditeurs européens, à laquelle appartient le Syndicat national de l'édition, ce troisième forum intitulé « Connexions de contenus : le temps de l’édition interactive » était surtout tourné vers les nécessaires évolutions des entreprises de presse.

Plusieurs représentants de la chaîne du livre qui sont intervenus lors des tables rondes, Stéphanie van Duin, directrice du développement d’Hachette Livre, et Ronald Schild, responsable du projet Libreka ! pour le Börsenverein en Allemagne, ont évoqué les moyens permettant de diffuser du contenu aux lecteurs.


12.12 2007

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités