Vue sur soi | Livres Hebdo

Paolo Rumiz - Photo PHILIPPE MATSAS/OPALE/LEEMAGE/ARTHAUD

L'écrivain nomade Paolo Rumiz raconte son confinement comme un curieux « non voyage ».

Le confinement de plus de trois milliards d'individus n'est pas une expérience exceptionnelle. En revanche, il peut être intéressant de voir comment elle a été vécue par un grand écrivain voyageur soudainement assigné à résidence, en l'occurrence dans un vaste appartement avec terrasse sur les hauteurs de Trieste. Avec son style qui mêle savoirs et sensibilités Paolo Rumiz avait confié pour partie

Lire la suite (1 010 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre