Wetbild/DBH : les ventes en ligne limitent la baisse du C.A.

Wetbild/DBH : les ventes en ligne limitent la baisse du C.A.

Librairie Weltbild

Wetbild/DBH : les ventes en ligne limitent la baisse du C.A.

Le deuxième groupe de librairies en Allemagne, DBH, se félicite d'avoir choisi une stratégie de vente multicanaux. Les bénéfices en témoignent.

Par Annie Favier,
avec af Créé le 15.04.2015 à 19h12

Pour son exercice 2011/2012, le groupe allemand d'édition et de librairies Weltbild/DBH affiche un chiffre d'affaires (non consolidé) de 1,59 millions d'euros, contre 1,657 millions pour l'exercice précédent et un bénéfice en hausse , non communiqué par le groupe.

La deuxième chaîne de librairies en Allemagne, née en 2006 de la joint venture entre Weltbild et la chaîne de librairies munichoise Hugendubel, annonce que si les ventes en librairie traditionnelles marquent le pas, le réseau de vente en ligne et la production digitale sont en revanche en nette hausse. "Nous avons anticipé les mutations du marché du livre européen et nous avons ainsi pu nous adapter assez tôt à son évolution en développant une stratégie multicanaux", déclare Carel Halff, patron du groupe Weltbild, dans un communiqué de presse.

Alors que le groupe a du procéder à la fermeture de quelques magasins des différentes enseignes (Hugendubel, Weltbild, Jokers, Weiland, Buch Habel, etc.), il s'appuie à présent sur un modèle développé par Hugendubel à Ratisbonne et à Munich Pasing, où les magasins sont passés de 1 500 à 500 m2 : "Nous réalisons le même chiffre d'affaires avec un espace plus réduit" , commentent les responsable. Des magasins de cette dimension, parallèlement à l'exploitation des grands navires amiraux, doivent prochainement ouvrir à Mayence et à Berlin Neukölln. L'enseigne Jokers, qui commercialise des livres à petits prix appréciés du public, sera également redéployée, passant prochainement de 15 à 30 magasins. "Notre objectif est, à terme, de nous appuyer sur un réseau de 400 points de vente", déclare Carl Halff. Il y en avait 450 en 2011 et 469 en 2010.

Troisième dans le classement des sites de vente en ligne de livres réalisé par GFK (derrière eBay et Amazon), Weltbild réalise 40% de son activité par ce réseau. Egalement très présent sur le secteur du livre électronique, le groupe s'apprête à lancer une nouvelle liseuse à la prochaine Foire du livre de Francfort.

L'épiscopat allemand, propriétaire de Weltbild, qui avait un temps envisagé de se séparer du groupe soupçonné de vendre des livres pornographiques (voir notre actualité du 25 novembre 2011), est revenu sur sa décision pour s'orienter vers une autre solution. Il envisage de confier à une fondation la gestion du groupe. Actuellement, Weltbild emploie 6 800 salariés, dont 2 300 au siège d'Augsburg et 3 500 dans les différentes filiales. 459 nouveaux emplois ont été récemment créés à Augsburg.

15.04 2015

Les dernières
actualités