Littératures de l'imaginaire

William Blanc : "Le Moyen-âge fantasmé est d'abord un refuge"

William Blanc : "Le Moyen-âge fantasmé est d'abord un refuge"

William Blanc - Photo Yann Lévy

William Blanc : "Le Moyen-âge fantasmé est d'abord un refuge"

Le Dictionnaire du Moyen-âge imaginaire vient de paraître chez Vendémiaire. En plein « Mois de l’Imaginaire » nous avons rencontré l’un des directeurs d’ouvrage l’historien William Blanc qui préface également cet octobre deux livres de William Morris, auteur victorien et héraut du médiévalisme.

J’achète l’article 1.5 €

Par Sean James Rose,
Créé le 12.10.2022 à 11h05

Livres Hebdo : Vous avez dirigé avec Anne Besson et Vincent Ferré un Dictionnaire du Moyen-âge imaginaire ? Qu’est-ce que signifie cette formule « Moyen-âge imaginaire » ?

William Blanc : Tout d’abord un moyen de distinguer le Moyen-âge étudié par les historiens médiévistes de celui qui a été construit par la culture romanesque et picturale, sans jamais établir une hiérarchie entre les deux. Il ne s’agit pas pour nous de juger le Moyen-âge imaginaire à l’aune du Moyen-âge décrit et analysé par les historiens et les archéologues, mais bien de comprendre pourquoi et comment évoluent les représentations fantasmées, parfois idéalisées, de cette période. Car on ne rêve pas – ni ne cauchemarde – du Moyen-âge de la même manière au XIXe siècle et au début du XXIe siècle, à une époque où la fantasy a pris le pas sur les fictions historiques. Pareillement, l’imagerie du Moyen-âge change en fonction des régions du monde. Les Américains ou les Japonais développent par exemple un médiévalisme inspiré en partie de celui des Européens, mais aussi particulièrement original.

 

Qu'est-ce au juste le médiévalisme ?

C’est la façon qu’on a de se représenter le Moyen-âge après le Moyen-âge, de manière soit positive, soit négative. Cela pose donc la question compliquée de quand finit le Moyen âge : 1453 ? 1492 ? Voire, pour reprendre la théorie du long Moyen âge de Jacques Le Goff, la fin du XVIIIe siècle ? Nous répondons à cela en proposant trois vagues de médiévalisme : la première a

Lire la suite (2 730 caractères)

Les dernières
actualités