Disparition

"C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la mort de William H. Gass", a annoncé Le Cherche Midi sur son compte Twitter. L'écrivain américain est décédé à l'âge de 93 ans, dans la nuit du 6 au 7 décembre.
Né le 30 juillet 1924 à Fargo (Dakota du Nord, Etats-Unis), William H. Gass est professeur de philosophie à l'Université Washington de Saint Louis. Il publie son premier roman en 1966 : La chance d'Omensetter (Gallimard), aujourd'hui indisponible en France.
 
En 1995, William H. Gass fait paraître The Tunnel, son roman phare récompensé l'année de sa sortie par l'American Book Award. Le livre est édité en France dans la collection "Lot 49" du Cherche midi, en 2007, traduit par Claro. L'ouvrage met en scène William Frederick Kohler, historien reconnu âgé d'une cinquantaine d'années et enseignant à l'université du Midwest. Ce dernier se lance dans un double travail d'écriture : l'introduction d'un ouvrage sur le IIIe Reich et un récit autobiographique. Dans le même temps, il entreprend la construction d'un tunnel sous sa maison, véritable miroir de son travail d'excavation mentale.
 
Deux autres titres de l'auteur américain sont disponibles : Le musée de l'inhumanité (Le Cherche midi, 2015) et Regards : nouvelles longues et brèves (Le Cherche midi, avril 2017).
 
En 1997, Claire Maniez a livré une bibliographie de l'écrivain porte-parole d'une littérature résolument anti-réaliste, William Gass : l'ordre de la voix (Belin).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités