Yann Moix annule la promotion de son livre | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, avec AFP, le 02.09.2019 à 21h05 (mis à jour le 02.09.2019 à 22h00) Polémique

Yann Moix annule la promotion de son livre

Yann Moix à "ONPC" le 31 août 2019

L'auteur d'Orléans, publié le 21 août chez Grasset, "met un terme" à la promotion de son livre, après son intervention, samedi, dans "On n'est pas couché".

Dans la tourmente médiatique, le romancier Yann Moix  a décidé de "mettre un terme" à la promotion de son dernier roman, Orléans, a annoncé lundi 2 septembre son éditeur Grasset. "Après s’être exprimé, notamment à l’émission "On n'est pas couché", l’auteur a choisi de mettre un terme à la promotion de son livre et de se mettre en retrait des médias", a précisé l'éditeur dans un communiqué adressé à l'AFP.

Dans Orléans, l'écrivain de 51 ans évoque les sévices qu'il aurait subis durant son enfance. Sa version des faits a été contestée par son père et son frère cadet qui accuse en fait l'écrivain d'avoir été son bourreau. Selon Europe 1, son frère Alexandre Moix devrait faire diffuser durant l'émission "ONPC" (France 2) le samedi 7 septembre, un bandeau rédigé par son avocat, maître Emmanuel Pierrat, collaborateur à Livres Hebdo, pour répondre à ces accusations: "Ses insinuations diffamatoires et injurieuses, selon lesquelles j’appartiendrais à l’extrême droite et j’ourdirais un complot contre lui, sont extrêmement graves. Yann Moix navigue dans un délire paranoïaque le plus total", a réagi Alexandre Moix auprès de la radio du groupe Lagardère. 

Un passé rance

A cette polémique familiale et littéraire se sont greffées de graves accusations d’antisémitisme,  en plus de la fréquentation amicale de personnalités négationnistes et d'extrême droite. Mis en cause par L'Express, le romancier a reconnu avoir dessiné des caricatures antisémites et écrit des textes négationnistes dans une revue étudiante quand il avait 21 ans.  "J'assume, j'endosse tout. Ce que j'ai fait à l'époque avec 3 ou 4 cons, on était des types complètement paumés", a-t-il admis. L'écrivain s'est excusé, samedi 31 août, au cours de l'émission de Laurent Ruquier, demandant notamment "pardon" à Bernard-Henri Levy dont il est proche. Yann Moix s'est exprimé dans l'émission où il a été trois ans chroniqueur: "La première chose, je demande pardon pour les dessins abjects, choquants que j’ai commis à 20 ans. Le jeune homme que j’étais, je lui cracherais dessus aujourd’hui."

Bernard-Henri Lévy, dans un billet publié sur le site du Point aurait pardonné à l'écrivain: "Je crois au repentir. Je crois à la réparation" écrit-il. Selon le Monde, BHL, Jean-Paul Enthoven et Olivier Nora, P-DG des éditions Grasset, connaissaient le secret de Yann Moix.

Depuis sa parution, le 21 août, le livre a pris la 3e place du classement des meilleures ventes GFK. Tiré au départ à 27000 exemplaires, il a été réimprimé deux fois et atteint un tirage total de 42000. La polémique autour d'Orléans a notamment catapulté Yann Moix en une de Libération le 28 août. Son intervention dans "On n'est pas couché" ouvrait la saison du talk-show phare du samedi soir. Il est mebre du jury Décembre depuis l'an dernier.
close

S’abonner à #La Lettre