Yann Moix, Olivier Adam et Karine Tuil parmi les premiers invités d'ONPC | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 29.08.2019 à 18h16 (mis à jour le 29.08.2019 à 19h00) Télévision

Yann Moix, Olivier Adam et Karine Tuil parmi les premiers invités d'ONPC

Laurent Ruquier

Pour sa 14e saison, et pour faire face à un public moins fidèle qu'auparavant, Catherine Barma et Laurent Ruquier transforment « On n'est pas couché ».

En perte d'audience le samedi en deuxième partie de soirée, "On n'est pas couché" (France 2) se réinvente pour sa 14e saison, lancée le 31 août. Dans l'émission de Sonia Devillers, "L'Instant M", sur France Inter la productrice Catherine Barma a dévoilé jeudi matin le nouveau concept.

Parmi les changements, elle a annoncé que le décor change. Le bleu électrique dominant disparaît au profit d'un univers plus pop et blanc et un public moins présent en arrière-plan. Par ailleurs, le monologue de l'animateur en début d'émission disparaît, remplacé par des brèves d'actualités qui serviront à lancer les débats. Enfin, il y aura de nouveau de la place pour un humoriste. Thomas VDB inaugure cette case. D'autres rubriques devraient être dévoilées samedi.

Mais la grande révolution du show, c'est la disparition des deux chroniqueurs. Dans une interview à Télé-Loisirs, Laurent Ruquier s'explique: "ONPC va essayer de prendre le contre-pied, avec un état d’esprit plus positif et bienveillant, tout en restant critique. On essaiera au contraire de démonter les buzz et les fausses polémiques. J’inviterai des témoins de l’actualité, des journalistes, des critiques… Je commence à noter des noms, mais le plateau sera composé tardivement, en fonction des invités du jour et des sujets de la semaine. Ce sera du sur-mesure. Le retour d’anciens chroniqueurs n’est pas interdit, même si mon idée reste de trouver des profils pas encore vu ailleurs".

Deux intervenants pour interagir avec les invités

Aussi, "ONPC" fera appel à des intervenants non rémunérés. Pour sa rentrée, la productrice a annoncé qu'il s'agissait de l'écrivain Frédéric Beigbeder et de la journaliste de France Culture et de Public Sénat Adèle Van Reeth, qui évoqueront leur actualité et réagiront aux propos des invités. "Il y aura d’un côté des personnalités qui ont une actualité culturelle et de l’autre, des personnalités capables de parler des faits de société", a précisé Catherine Barma sur France Inter. Frédéric Beigbeder, selon puremedias.com, s'est décommandé. Franz-Olivier Giesbert le remplacera.

Pour ce premier plateau, l'écrivain Yann Moix (Orléans, Grasset), devrait apporter le buzz nécessaire. D'une part, son roman a créé une polémique avec son père et son frère qui contestent la version des faits qu'il narre. Il y raconte son enfance, victime d'humiliations et de maltraitances. D'autre part, L'Express a publié ses écrits et dessins antisémites durant sa jeunesse, ce que l'auteur n'a pas nié dans une réponse à Libération. Et Le Monde a dévoilé jeudi (numéro daté du vendredi) la liste de personnes négationnistes ou révisionnistes qu'il a longtemps fréquentées, encore récemment. Rappelons aussi que Yann Moix a été chroniqueur dans "ONPC" et que son émission sur Paris Première, "Chez Moix", est aussi produite par Catherine Barma.

Assis autour de la table, il y aura aussi Grand Corps Malade et Zita Hanrot pour le film La vie scolaire, le secrétaire d'Etat Adrien Taquet, chargé de la Protection de l'enfance; et Zabou Breitman pour le film d'animation Les hirondelles de Kaboul.

Catherine Barma a confirmé la présence les deux samedis qui suivent d'Olivier Adam (Une partie de badminton, Flammarion), puis de Karine Tuil (Les choses humaines, Gallimard).

 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre