Bibliographie

Cinquante ans après, Mai 68 continue de susciter intérêt et ferveur. Pour marquer cet anniversaire, 151 titres déferlent en librairie depuis septembre. Une production record par rapport à celles qui ont accompagné les précédentes vagues commémoratives. Cette fièvre éditoriale touche tous les supports, du beau livre à la littérature, en passant par la bande dessinée, les essais et les témoignages ou les livres pour la jeunesse. 

La particularité de ce cru 2018 tient surtout à la diversité des approches proposées. Alors que tout ou presque semble déjà avoir été écrit par et sur les têtes d'affiche d'un Mai 68 parisien et étudiant, les regards se déplacent pour faire émerger des voix et aspects méconnus des événements.

« Changer le monde »

Trois titres illustrent particulièrement cette tendance. Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu, coordonné par Christelle Dormoy-Rajramanan, Boris Gobille et Erik Neveu ( L'Atelier), Changer le monde, changer sa vie : enquête sur les militantes et militants des années 1968 en France (Actes Sud), dirigé notamment par Olivier Filleule, et 1968 : de grands soirs en petits matins, signé par l'historienne Ludivine Bantigny (Seuil) qui met en lumière la diversité des acteurs de ces événements d'un côté ou de l'autre des barricades. De nombreux historiens publient, à l'occasion de cet anniversaire, des travaux d'ampleur. Parmi eux, Benjamin Stora, 68, et après : les héritages égarés (Stock), Bibia Pavard, Mai 68 (Puf) ou encore Pascal Ory, L'entre-deux-mai : la crise d'où nous venons (Alma). 

Grace à l'ouverture progressive des archives, les chercheurs peuvent de plus en plus aisément étudier Mai 68 du côté du pouvoir. En témoigne notamment la parution de 68 les archives du pouvoir : chroniques inédites d'un Etat face à la crise (L'iconoclaste), préfacé par Michelle Perrot. 

Plusieurs figures publiques sont aussi à l'affiche de ces commémorations. Et notamment Clémentine Autain qui signe Mai 68 : la liberté contre leur libéralisme (Cerf),  Jean-Michel Aphatie avec La liberté de ma mère : mai 68 au Pays Basque (Hachette) ou Denis Tillinac et son Mai 68, l'arnaque du siècle (Hachette). 

A lire également : « Mai 68 pour tous », dans LH 1169 (13 avril 2018).
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités