32 prescriptions littéraires... et la vôtre? | Livres Hebdo

Par Livres Hebdo, le 23.03.2015 à 15h46 (mis à jour le 23.03.2015 à 16h13) - 17 commentaires Bibliothérapie

32 prescriptions littéraires... et la vôtre?

Photo OLIVIER DION

Livres Hebdo a consacré un dossier spécial à la bibliothérapie dans son n° 1034 du 20 mars 2015. Nous vous invitons à compléter cette bibliographie de 32 titres recommandés par des libraires, éditeurs et bibliothécaires.

Laurent Beccaria, Michel-Edouard Leclerc, Antoine Gallimard, Alexandre Bompard, Manuel Carcassonne, ... 32 libraires, diffuseurs, éditeurs, bibliothécaires nous ont confiés le titre du livre qui un jour, leur a fait du bien. Une posologie particulièrement variée qui témoigne du pouvoir thérapeutique de la lecture. Dépasser la dose prescrite est fortement recommandé.

Livres Hebdo vous propose cette bibliographie thérapeutique non remboursée par la Sécurtité sociale, et vous invite, en commentaires, à partager votre prescription, le livre qui vous a fait du bien.

Leur bibliographie thérapeutique

Pour chaque titre, première parution (en France) et édition disponible la plus récente.

L’angoisse du roi Salomon, Emile Ajar. Mercure de France, 1979. Folio, 1990.

Alechinsky, les ateliers du Midi. Gallimard-Musée Granet, 2010.

L’âne d’or, Apulée. Traduit du latin par Pierre Grimal, Folio, 1975. Paru dans d’autres traductions aux Belles Lettres (2007), chez Paleo (2007) et chez Arléa (2008).

Jardins en temps de guerre, Teodor Ceric. Traduit du serbo-croate par Marco Martella, Actes Sud, 2014.

Une promesse, Sorj Chalandon. Grasset, 2006. Le Livre de poche, 2008.

L’oiseau Canadèche, Jim Dodge. Traduit de l’américain par Jean-Pierre Carasso, Seuil, "Point virgule", 1985. 10/18, 2013.

Lord Jim, Joseph Conrad. Traduit de l’anglais par Philippe Neel, éd. de la NRF, 1922. Traduit par Henriette Bordenave, "Bibliothèque de la Pléiade", 1982. Traduit par Odette Lamolle, Le Livre de poche, 2012.

La promesse de l’aube, Romain Gary. Gallimard, 1960. Folio, 2014. Illustré par Joann Sfar, Futuropolis, 2014.

Ma montagne, Jean George. Traduit de l’américain par Isabelle Reinharez, L’Ecole des loisirs, "Médium", 1987. "Médium poche", 1988.

L’âge de la parole. Roland Giguère. Ed. de l’Hexagone, 1965. Typo (Montréal), 2013.

Le chant du monde, Jean Giono. Gallimard, 1934. Folio, 2013.

Ferdydurke, Witold Gombrowicz. Traduit du polonais par Brone, Julliard, 1958. Traduit par Georges Sédir, Folio, 1998.

La constellation du chien, Peter Heller. Traduit de l’américain par Céline Leroy, Actes Sud, 2013.

Une trop bruyante solitude, Bohumil Hrabal. Traduit du tchèque par Max Keller, Laffont, 1983. "Pavillons poche", 2007.

Les cavaliers, Joseph Kessel. Gallimard, 1967. "1000 Soleils", 1976. Folio, 1982.

La grande maison, Nicole Krauss. Traduit de l’américain par Paule Guivarch, L’Olivier, 2011. Points, 2012.

La plaisanterie, Milan Kundera. Traduit du tchèque par Marcel Aymonin, Gallimard, 1968. Folio, 1975. Traduction révisée par Claude Courtot et l’auteur, version définitive, "Blanche", 2012.

Fermina Márquez, Valery Larbaud. Fasquelle, 1911. Folio, 2013.

Croquis étrusques, D. H. Lawrence. Traduit de l’anglais par Jean-Baptiste de Seynes, Le Bruit du temps, 2010.

Phénoménologie de la perception, Maurice Merleau-Ponty. Gallimard, 1945. "Quarto", 2010.

La Neige de l’amiral, Alvaro Mutis. Traduit de l’espagnol (Colombie) par Annie Morvan, Sylvie Messinger, 1989. Grasset, "Les cahiers rouges", 2011.

Du côté de chez Swann, Marcel Proust. Grasset, 1914. Folio, 2011. Archipoche, 2013. Adapté et dessiné par Stéphane Heuet, Delcourt, 1998-2013.

Serena, Ron Rash. Traduit de l’américain par Béatrice Vierne, Le Masque, 2011. Le Livre de poche, 2014.

L’art de la joie, Goliarda Sapienza. Traduit de l’italien par Nathalie Castagné, Viviane Hamy, 2005. Le Tripode, 2015.

Il était un capitaine, Bertrand Solet. R. Laffont, "Plein vent", 1972. Le Livre de poche jeunesse, 2014.

Tendre jeudi, John Steinbeck. Traduit de l’américain par J.-C. Bonnardot, Les Editions mondiales, 1956. Le Livre de poche, 2013.

Les conquérants de l’inutile, Lionel Terray. Gallimard, 1961. Guérin, 2000.

Les aventures de Tom Sawyer, Mark Twain. Traduit de l’américain par William-L. Hughes, A. Hennuyer, 1884. Traduit par François de Gaïl, Gallimard, "1000 Soleils", 1974. Traduction de P.-F. Caillé, revue et corrigée par Y. Dubois-Mauvais, Le Livre de poche Jeunesse, 2015.

Parler seul, Tristan Tzara, lithographies de Joan Miró, Maeght, 1948-1950.

Chaos calme, Sandro Veronesi. Traduit de l’italien par Dominique Vittoz, Grasset, 2008. Le Livre de poche, 2010.

La religion, Tim Willocks. Traduit de l’américain par Benjamin Legrand, Sonatine, 2009. Pocket, 2001.

Garry Winogrand, catalogue d’exposition. Flammarion-Jeu de Paume, 2014.

Article lié (1)

17 commentaires déjà postés

xavier - il y a 4 ans à 18 h 11

J'ajoute (pour commencer) : "Le Livre du Ça" de Georg Groddeck ; "Et si le temps n'existait pas ?" de Carlo Rovelli et "Les années" de Virginia Woolf

Simone - il y a 4 ans à 07 h 16

Oh ! dur de dire...En 2014 "Price" de Steve Tesich - Monsieur Toussaint Louverture - Mais d'autres ! comme de l'aspirine contre le mal de tête, quoi ! "Confiteor" de jaume Cabré, Actes Sud, tiens, ou "Hérétiques" de Leonardo Padura, Actes Sud aussi

Pascal - il y a 4 ans à 07 h 45

Le grand passage de Cormac McCarthy aux éditions L'Olivier

Alicia Mac Kell - il y a 4 ans à 08 h 02

Un livre qui fait du bien ? "Théorie de la carte postale", Sébastien Lapaque, Actes Sud 2014. Un petit bijou de poésie et d'onirisme. C'est frais !

laure - il y a 4 ans à 08 h 53

Madame Bâ / Erik Orsenna. L'énergie positive de l'AFRIQUE

Florianne - il y a 4 ans à 09 h 18

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee; Gatsby le magnifique, Fitzgerald; L'été et noces de Camus

Vivian - il y a 4 ans à 09 h 46

Et aussi... Le joueur d'échecs de Stefan Zweig ; Le coeur est un chasseur solitaire de Carson McCullers ; Cristal qui songe de Theodore Sturgeon

Laure - il y a 4 ans à 11 h 16

Je dirais Le Baron perché de Italo Calvino, Antigone de Henry Bauchau, Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis

Little Margrit - il y a 4 ans à 12 h 23

le chef d'oeuvre tout juste publié chez Actes Sud "Toutes les vagues de l'océan" de Victor del Arbol, "Confiteor" de Jaume Cabré, "le poids des secrets" d'Aki Shimazaki... "la dame en blanc" W.Wilkie Collins.... et tous les livres de Jeanne Benameur...

Michel Cathy - il y a 4 ans à 14 h 13

Pour moi, c'est plutôt L'âme du monde de Frédérick Lenoir et Soufi mon amour de Elif Shafak

F-X - il y a 4 ans à 14 h 48

Pour la Médiathèque départementale du Nord : tout à fait d'accord avec la proposition de Simone : Confiteor de Jaume Cabré ; j'y ajoute La leçon d'allemand de Siegfried Lenz

valérie - il y a 4 ans à 17 h 55

Les déroutées de Christel Delcamp aux éditions L'Air2Rien... salutaire!

Alexandre - il y a 4 ans à 09 h 05

Bravo aux "prescripteurs" en bibliothérapie qui ont su repérer "Jardins en temps de guerre" de Teodor Ceric dans la grande marée littéraire. Un merveilleux petit livre, passé bien trop inaperçu, qui "soigne" et apaise les désarrois du lecteur contemporain.

Jean Pierre - il y a 4 ans à 17 h 28

Les fines attaches de GEORGES LAMBRICHS, Gallimard, collection l'Imaginaire, 1979.

Fraide - il y a 4 ans à 11 h 55

"Ostinato" de Louis-René Des Forêts, Mercure de France, 1997.

Yolande Manzano - il y a 4 ans à 10 h 45

François Cheng, L'Éternité n'est pas de trop Mikhaïl Boulgakov, le Maître et Marguerite

François - il y a 4 ans à 13 h 29

Belle initiative à laquelle une de mes anciennes élèves s'est associée et je m'en félicite car cela prouve au moins que son apprentissage du "lire et aimer lire" a bien été intégré ! Bravo et merci Emmanuelle ! Bises de ton ancien instit !

close

S’abonner à #La Lettre