90 000 personnes à la Fête de la BD de Bruxelles | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 05.09.2016 à 17h30 (mis à jour le 06.09.2016 à 12h00) Manifestation

90 000 personnes à la Fête de la BD de Bruxelles

Le défilé de ballons géants, dimanche 4 septembre dans la capitale belge - Photo DR, VISIT.BRUSSELS

Bruxelles, berceau du neuvième art, accueillait du 2 au 4 septembre, la 7e édition de sa Fête de la BD. 

La 7e Fête de la BD de Bruxelles, qui a battu son plein dans la capitale européenne du vendredi 2 au dimanche 4 septembre, s'est close sur un bilan très positif, selon les organisateurs qui avancent le chiffre de plus de 90 000 visiteurs. "Bruxelles a prouvé une fois de plus que son titre de capitale du neuvième art lui va comme un gant", estiment-ils dans un communiqué daté du 5 septembre. 

Au sein des 6000 mde chapiteaux montés dans le parc de Bruxelles, plus de 200 auteurs de bande dessinée étaient présents, ainsi que 35 éditeurs francophones et néerlandophones.
 
C'est Bruxelles tout entière qui s'est habillée aux couleurs du neuvième art. L'organisation


Le dimanche, les deux activités devenues des classiques de la manifestation ont eu lieu : le "Balloon's day parade", qui a vu défiler des ballons géants dans les rues de la ville, ainsi que le "Rallye journal Tintin", qui a rassemblé près de 50 bolides sortis tout droit du journal Tintin.

"C'est Bruxelles tout entière qui s'est habillée aux couleurs du neuvième art"
, explique l'organisation. "Même le Manneken-Pis avait mis sa tenue de Spirou pour l'occasion."

La BD québécoise à l'honneur 

Propulsée sur la scène internationale par des séries à succès comme Les Nombrils ou la série des Paul, la bande dessinée québécoise, en pleine effervescence, était cette année l'invitée d'honneur de la manifestation bruxelloise. Une vingtaine d'auteurs et une trentaine d'éditeurs québécois avaient fait le déplacement en Belgique.

"Depuis plus de 100 ans, la bande dessinée a toujours été présente au Québec: au début du XXe siècle dans les journaux, dans les revues catholiques dans les années 1940, puis il y a eu la BD underground dans les années 1970... mais elle était très peu visible" en dehors du Canada, explique à l'AFP Sylvain Lemay, professeur à l'Université du Québec en Outaouais. Ce qui a changé la donne : une "éclosion d'auteurs et de maisons d'édition au début des années 2000, ce qui fait qu'aujourd'hui, la BD québécoise est en bonne santé et très diversifiée", relate l'universitaire, lui-même scénariste.

Les Québécois ont occupé le pavillon central planté dans le parc royal, au cœur de la capitale belge, à l'occasion de cette 7e édition d'un festival, pour des séances de dédicaces, des conférences, et une parade de ballons géants dimanche après-midi. Les Bruxellois ont ainsi pu rencontrer les plus grands auteurs de BD de la Belle-province : Michel Rabagliati, Marc Delafontaine (dit "Delaf") et Maryse Dubuc, ou encore Julie Delporte. 

Le Lombard a 70 ans 

"1946-2016 : Septante ans de bande dessinée". La manifestation a également été l'occasion pour les éditions Le Lombard, institution de la bande dessinée franco-belge, de fêter leur 70anniversaire, par une soirée, puis par un vaste programme de dédicaces, de rencontres, d'expositions ou de conférences. 

L'occasion pour les visiteurs de passer leur week-end avec Thorgal, Bob Morane, Ducobu, les Schtroumpfs, Yakari, mais aussi de "revivre les aventures du journal Tintin et de partir sur les traces de Ric Hochet, Clifton, Jonathan et tant d'autres", d'après les mots de l'éditeur. 
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre