92 bibliothécaires ont pédalé entre Montpellier et Lyon | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 17.08.2014 à 17h51 (mis à jour le 17.08.2014 à 18h00) IFLA 2014

92 bibliothécaires ont pédalé entre Montpellier et Lyon

Des vélos au coeur de la médiathèque Emile Zola de Montpellier - Photo COMPTE TWITTER DE LA MÉDIATHÈQUE ANDRÉ MALRAUX DE BÉZIERS

520 kilomètres de route, 18 bibliothèques visitées : l'opération Cycling For Libraries a été un succès, y compris médiatique.

L’opération Cycling for Libraries a terminé son parcours de 520 kilomètres entre Montpellier et Lyon, commencé le 6 août.  Les 92 participants (d’une quinzaine de nationalités différentes) de la Cyclo-biblio sont arrivés mercredi dernier à 15h45 à la bibliothèque Saint-Jean dans le Vème arrondissement de Lyon, qui accueille cette semaine le 80ème congrès de l’Ifla. Avec des distances variant de 10 à 90 kilomètres par jour, ils ont fait étape à Nîmes, Avignon, Montélimar, Bourg-les-Valence et Vienne.

Sous la houlette de Lara Jovignot, présidente de Cyclo-biblio 2014 et bibliothécaire à la bibliothèque municipale de Lausanne (Suisse), les cyclistes ont surmonté « incidents mécaniques, crevaisons, chutes » et même vol de vélos comme nous l’a expliqué Anne Guegan, responsable adjointe de la bibliothèque universitaire des sciences de l’université de Poitiers et membre de l’équipe organisatrice. « De nombreuses personnes ont pédalé avec nous pour une journée ou plus : collègues bibliothécaires ou cyclistes venant d’associations locales » ajoute-t-elle.

Les médias locaux et nationaaux ont également été au rendez-vous pour diffuser le message retenu cette année, « La bibliothèques, c’est plus qu’une histoire de livres ». Le parcours était ponctué de la visite de 18 bibliothèques (dont la médiathèque départementale dee l’Hérault construite par Zaha Hadid et la médiathèque départementale de la Drôme qui sera inaugurée le 23 septembre), de conférences de presse, de rencontres avec le public et de rendez-vous avec les élus. Ainsi, « chaque participant avait apporté un livre ou un CD pour offrir à une personne rencontrée sur la route » explique Anne Guégan.  Cette conférence internationale à vélo était relayée à travers des supports de communication comme des bannières, des stickers, mais aussi sur une page Facebook dédiée, sur twitter avec un hashtag spécial (#cyc4lib) et prochaînement à travers un documentaire sur l’événement.

Chaque jour un thème de discussion était donné aux participants. D’après les premiers retours qu’Anne Guégan a pu récolter, les « collègues étrangers ont découvert avec intérêt la spécificité du contexte français sur des sujets comme la censure en bibliothèque ou la gratuité ». Des compte-rendus de ces discussions devraient être publiés dans les mois à venir.

Lancée en 2011 par un groupe de bibliothècaires finlandais, l’initiative, qui vise à rappeler le rôle fondamental des bibliothèques, est financée par l’inscription des participants (300 euros), des sponsors et le financement participatif (3500 euros récoltés sur la plateforme KissKissBankBank).
 
close

S’abonner à #La Lettre