Actes Sud et 16 auteurs s'engagent pour SOS Méditerranée | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 23.07.2019 à 17h14 (mis à jour le 26.07.2019 à 12h54) Edition

Actes Sud et 16 auteurs s'engagent pour SOS Méditerranée

Samar Yazbek - Photo RICHARD SAMMOUR/STOCK

Leïla Slimani, Samar Yazbek ou Gauz figurent parmi les 16 écrivains qui signent un texte de fiction dans le recueil Méditerranée, amère frontière, prévu le 2 octobre. Les bénéfices de l'ouvrage seront reversés à l'association SOS Méditerranée, qui porte secours aux migrants en mer. 

Actes Sud s'engage en faveur de SOS Méditerranée. L'éditeur arlésien publiera, le 2 octobre, Méditerranée, amère frontière, un recueil de 16 courtes fictions inédites, francophones ou traduites. Les bénéfices de l'ouvrage, coordonné par la journaliste et critique littéraire Natalie Levisalles et l'un des membres fondateurs de l'association, Caroline Moine, seront reversés à SOS Méditerranée. L'association vient par ailleurs de retrouver un bateau pour ses sauvetages en partenariat avec Médecins sans frontières, sept mois après l'immobilisation du navire Aquarius.

"Plusieurs écrivains français s'étaient déjà engagés en faveur des migrants, mais il n'y avait encore jamais eu de recueil de textes littéraires signés par des auteurs étrangers", explique Natalie Levisalle, qui a demandé à des "auteurs du nord de la Méditerranée, du sud de la Méditerranée, ou de pays que traversent généralement les migrants" de participer à l'ouvrage.

Seize écrivains, connus ou moins connus, ont répondu présent avec un récit, une nouvelle, un poème évoquant les migrations, l'exil, ou les relations entre l'Europe et les pays du Sud. "Les histoires de personnes coincées dans leur pays d'origine sont parmi les plus émouvantes", relève la journaliste.

Ouvrage caritatif

La Franco-Marocaine Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016 avec Chanson douce (Gallimard), puise dans ses souvenirs d'enfance pour souligner l'injustice entre ceux qui voyagent et ceux qui n'y sont pas autorisés. La journaliste syrienne Samar Yazbek, opposante au régime de Bachar Al-Assad et auteure notamment des Portes du néant (Stock), évoque la solitude de celui qui a été déraciné. L'Ivoirien Gauz, remarqué en 2014 pour son premier roman Debout-payé (Le Nouvel Attila), raconte avec l'ironie qui le caractérise comment un passeur invente des destins aux candidats à l'exil. Le recueil comprend aussi les contributions d'Aminata Aidara, Meryem Alaoui, Christos Chryssopoulos, José Carlos Llop, Charif Majdalani, Andrea Marcolongo, Antonio Munoz Molina, Wilfried N'Sondé, Mahmoud Tawfiq, Menekse Toprak, Samir Toumi, David Wagner et Fawzia Zouari.

Méditerranée, amère frontière, qui sera tiré à 2000 exemplaires, s'inscrit dans une tradition d'ouvrages caritatifs publiés par Actes Sud. La maison a notamment édité en 2016 Bienvenue à Calais, un texte de Marie-Françoise Colombani dont les bénéfices ont été reversés à l'association L'Auberge des migrants, et le livre de photos Et si c'était vous ?, de Marc Melki (2014), en faveur de l'association Droits d'urgence. 
 
close

S’abonner à #La Lettre