Bibliothèque

Affaire Doucet : Sophie Lesiewicz s'est donné la mort

Affaire Doucet : Sophie Lesiewicz s'est donné la mort

Salle de lecture de la bibliothèque Doucet à Paris. - Photo © O. Dion

Affaire Doucet : Sophie Lesiewicz s'est donné la mort

L'ancienne directrice adjointe de la Bibliothèque littéraire Jacques-Doucet a mis fin à ses jours le 18 octobre, au lendemain de la parution dans Le Monde d'une enquête qui la mettait en cause.

Par Léon Cattan ,
Créé le 21.10.2022 à 15h31

Ancienne directrice adjointe de la Bibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Sophie Lesiewicz s'est donné la mort le 18 octobre, indique, le 20 octobre, un article du Quotidien de l'art. La docteure en histoire du livre et de l'édition, également responsable du service patrimoine de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), avait 43 ans.

Ce suicide intervient au lendemain de la publication d'une enquête ménée par Victor Castanet pour Le Monde du 17 octobre. Sous le titre "Doucet : mystérieuses disparitions d'œuvres rares dans une bibliothèque parisienne", le journaliste y met en cause Sophie Lesiewicz ainsi que la directrice de la prestigieuse institution de la place du Panthéon, à Paris, Isabelle Diu, à propos de la gestion, à partir de 2010, du legs du libraire itinérant Jean Bélias, dont quelques pièces, à l'instar d'un ouvrage original de Tristan Tzara et d'un dessin d'Erik Satie réalisé par Jean Cocteau, manqueraient à l'appel. Après avoir été vainement saisie en 2018 par des employés de la bibliothèque, la Chancellerie a récemment ouvert une enquête. 

Contactées par Le Monde, les deux directrices avaient contesté les accusations dont elles étaient l'objet, que Sophie Lesiewicz estimait participer du harcèlement que ses collègues auraient exercé à son encontre. 

Les dernières
actualités