Rentrée BD

Agnès Naudin, Jean-Claude Bartoll, Éric Nosal, « Enfances perdues. Premières enquêtes » (Robinson) : Princesse Police

Enfances perdues - Photo © HACHETTE LIVRE

Agnès Naudin, Jean-Claude Bartoll, Éric Nosal, « Enfances perdues. Premières enquêtes » (Robinson) : Princesse Police

Agnès Naudin est une justicière qui s'est battue pour la protection des familles. Elle publie un roman graphique inspiré de sa vie et de ses enquêtes, coscénarisé par Jean-Claude Bartoll et mis en images par Éric Nosal. Tirage à 15000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Kerenn Elkaim,
Créé le 15.09.2021 à 14h00,
Mis à jour le 15.09.2021 à 18h11

Le parcours d'Agnès Naudin n'est point anodin, tant cette trentenaire a déjà connu mille vies. Cette fan de polars, assoiffée de justice, a découvert sa vocation très tôt. Après une formation de droit international, elle étudie la criminologie et passe le concours d'officier de police. Elle multiplie les expériences avant de rejoindre la brigade territoriale de protection de la famille. Un terrain miné qui la confronte au meilleur, mais surtout au pire de l'humanité. Agnès Naudin dit elle-même que son « travail reflète de nombreux problèmes de société. J'aimerais susciter des réflexions et des débats car ces histoires peuvent arriver à n'importe qui ». Elle en a d'ailleurs parlé dans plusieurs livres choc comme Affaires de famille.

Cette fois, elle s'unit au coscénariste Jean-Claude Bartoll et au dessinateur Éric Nosal, pour lancer une série BD sur le même thème. Enfances perdues nous entraîne dans l'existence de Sacha, une trentenaire, capitaine de police, qui se lance dans un nouveau boulot à la brigade territoriale de la protection de la famille. « Nous sommes toutes des héroïnes », mais certaines le sont plus que d'autres. C'est le cas de Sacha, mère célibataire qui élève son petit garçon avec amour (« cet enfant est tout pour moi »), ce qui ne l'empêche pas de s'occuper de ceux des autres. Ce capitaine de police porte bien son surnom de Raiponce, cette princesse aux cheveux interminables. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, Sacha a les épaules solides. Il vaut mieux, puisqu'elle va bientôt être confrontée à une nounou accusée de maltraitance, des parents négligents vivant dans l'insalubrité la plus totale, un déni de grossesse, des violences sur mineurs ou un inceste.

« Nos enfants, nos corps, nos vies sont en danger. » Tant d'ogres en liberté veulent les dévorer. Pas évident pour Sacha de jongler entre vie amoureuse, maternelle et professionnelle, dans laquelle l'horreur côtoie sans cesse la douceur. Y compris dans ses cauchemars récurrents, présentant une petite fille aux ailes de papillon. Une palette gris-bleu se prête parfaitement à cet univers paradoxal et dichotomique, où tout peut basculer en un instant. Autant de vies fracassées auxquelles on doit la vérité.

Agnès Naudin, Jean-Claude Bartoll, Éric Nosal
Enfances perdues. Premières enquêtes
Robinson
Tirage: 15 000 ex.
Prix: 19,99 € ; 88 p.
ISBN: 9782017076353

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités