Portrait

Aix-en-Provence : Rozenn Le Bris, la croiseuse des arts

Rozenn Le Bris, nouvellement arrivée à la Ville d'Aix-en-Provence pour la direction de la Maison des écritures contemporaines (MéCa) et la responsabilité de la programmation et de la communication du réseau de lecture publique. - Photo Bertrand Gaudillère

Aix-en-Provence : Rozenn Le Bris, la croiseuse des arts

Rozenn Le Bris est la nouvelle directrice de la programmation et de la communication du réseau de lecture publique d’Aix-en-Provence, chargée de créer une Maison des écritures contemporaines avec une forte ambition internationale. Portrait. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Fanny Guyomard ,
Créé le 17.06.2022 à 10h00

Elle est en poste depuis début juin pour créer la future Maison des écritures contemporaines d’Aix-en-Provence (MéCa). Maison « internationale », insère de sa voix énergique Rozenn Le Bris. Une suite logique, pour cette jeune cinquantenaire qui codirigeait depuis 2020 la Maison européenne et internationale des écritures contemporaines, allias la Villa Gillet, à Lyon.

A côté, elle continue de gérer sa maison de production littéraire, Petit Bolide, fondée en 2020, où elle accompagne des artistes de tous horizons à la création d'œuvres autour d’un texte littéraire. « Un texte tiré des littératures francophones », précise l’ancienne attachée culturelle pour le livre et le débat d’idées à l’Institut français de Tunisie, qui a décidément à cœur de casser les frontières entre les pays et les disciplines.

Du Finistère à Tunis, en passant par l'Italie 

La Bretonne d'origine s’était d’abord lancée dans un doctorat de sociologie entre Nantes et Vérone (pour travailler sur des textes d’amour adressés à Juliette Capulet), avant de se faire happer par le festival nantais Le Livre et l’Art, marquant son entrée dans la médiation artistique et littéraire. Elle devient ensuite chargée de communication du Festival Livre & mer à Concarneau puis coordinatrice de la médiation culturelle à Rouen, elle rejoint en 2007 le Havre où elle créera le festival de création littéraire Le Goût des Autres. Là encore, avec une vision « internationale et pluridisciplinaire ».

En 2018, direction Tunis, pour coordonner le réseau des bibliothèques des Alliances françaises et organiser, entre autres, le Sommet de la Francophonie et les États généraux du livre en langue française dans le monde. Elle observe également ce qui se trame ailleurs, comme au Passa Porta Festival (où se croisent des auteurs belges et du monde entier) ou dans la ville de Québec. « Sa maison de la littérature est un lieu de création et de diffusion innovant, qui réunit à la fois un lieu de résidence, une scène littéraire et une bibliothèque municipale. Le projet architectural est aussi très intéressant », assure Rozen Le Bris.  

Programmation du réseau de lecture publique

Et à Aix ? « Ce sera un lieu de création, de coproduction et de diffusion qui réunira la littérature et les écritures de la scène, chorégraphiques, graphiques, sonores et musicales. Ce n’est pas un hasard que ce soit à Aix, ville d'art connue pour ses scènes de créations et ses festivals internationaux », expose celle qui prend du même coup la succession de Coline Meirieu à la programmation et de la communication du réseau de lecture publique.

L’équipe est en cours de recrutement, « et la maison sera performante dès 2023 ». La propulsion est assurée.

Les dernières
actualités