Lyon

Quel avenir pour la Villa Gillet ?

Quel avenir pour la Villa Gillet ?

La Villa Gillet, créée à Lyon en 1987, organise notamment les Assises internationales du roman et le festival Mode d'emploi - Photo DR

Quel avenir pour la Villa Gillet ?

L'institution culturelle lyonnaise, dont le fonctionnement a été récemment pointé du doigt par la chambre régionale des comptes, fait face à des baisses drastiques de subventions qui remettent en cause, selon le personnel, jusqu'à son existence. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Pierre Georges, Lyon
Créé le 12.05.2016 à 18h31

C'est dans une pétition, mise en ligne mercredi 11 mai, que le personnel de la Villa Gillet de Lyon, institution culturelle organisatrice de plusieurs manifestations dont les Assises internationales du roman ou le festival Mode d'emploi, s'alarme. A la suite d'une nouvelle baisse des subventions de son principal financeur, la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'institution, financée à 94 % par des soutiens publiques, se trouve selon cette pétition dans une "situation extrêmement précaire", et ce "indépendamment du rapport de la chambre régionale des comptes (CRC)" qui épinglait sévèrement en mars dernier son fonctionnement.

Subventions en baisse de 64%

"Depuis plusieurs mois, des annonces successives de baisses de subventions (...) laissent entrevoir au lendemain des Assises une restructuration impliquant des licenciements massifs, voire la fermeture de l'instution qui, à la mi-mai 2016, n'est toujours pas en mesure de connaître les décisions de ses partenaires et d'établir sur des bases fiables son budget prévisionnel de l'exercice en cours", lit-on dans le texte rédigé par les 16 salariés de la Villa Gillet, puis soumis à la direction qui s'y est rallié. "On sait qu'on fait les Assises mais, après, c'est un point d'interrogation", ajoute une salariée qui préfère conserver l'anonymat. 

D'après un document que s'est procuré Livres Hebdo, les subventions allouées à la Villa Gillet sont passées d'un total de 1 956 000 euros en 2014 à 1 590 000 euros en 2015 puis à 691 000 euros (sous réserve de négociations) en 2016, ce qui représente une baisse d'environ 64% en deux ans. La région Rhône-Alpes, qui a changé de majorité (de PS à LR) en 2015, a ainsi ramené sa subvention à la Villa Gillet de 960 000 euros en 2014 à 250 000 cette année.


 
"Les baisses de subventions ont débuté en 2015 : la région Rhône-Alpe et, le CNL ayant réduit leur part allouée à notre fonctionnement et à la programmation", explique à Livres Hebdo Adélaïde Fabre, directrice de la programmation, qui parle au nom de toute son équipe d'une "situation catastrophique". Toutefois, cette dernière tient à préciser : "Les subventions baissaient déjà avant que la chambre régionale des comptes ne fasse paraître son rapport". 

Un rapport à charge de la CRC

Le 15 mars dernier, ont été en effet rendues publiques les conclusions d'un rapport de la CRC sur la gestion de l'association de la Villa Gillet. La Villa  et son directeur Guy Walter y font l'objet de fortes critiques portant notamment sur  la gouvernance de l'association qui “s'est avérée défaillante”, sur le salaire du directeur (augmenté de 55% entre 2008 et 2013, selon le rapport de la CRC, “sans approbation du conseil d'administration”), ou sur “un montant très important de frais professionnels”. "Des chiffres publiés de manière erronée dans une campagne de presse à charge, et instrumentalisés politiquement", estime Adélaïde Fabre, qui précise que la pétition du personnel a été rédigée conjointement par toute l'équipe, direction et Guy Walter compris. 

De son côté, le nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (Les Républicains) avait le 11 février décidé de suspendre totalement, dans un premier temps, la subvention à la Villa Gillet, dénonçant une "gestion défaillante", tant au niveau de la direction que du conseil d'administration.

Prochaine échéance le 18 mai

Perchée dans le quartier lyonnais de la Croix Rousse, dans le parc de la Cerisaie, la Villat Gillet a été créée en 1987 sous la forme d'une association loi 1901 et propose toute l'année une programmation littéraire faite de conférences, débats, tables rondes et de lectures. L'institution organise également plusieurs rendez-vous annuels : les Assises internationales du roman, dont la 10e édition débutera le 23 mai, le festival Mode d'emploi, le festival Walls and bridges à New-York jusqu'en 2013, ou encore le prix littéraire Franz-Hessel. 

Une réunion avec le nouvel exécutif régional et les autres tutelles de la Villa Gillet aura lieu mercredi 18 mai, "pour statuer sur la suite" selon Adélaïde Fabre. Avant d'entamer une 10e édition des Assises internationales du roman, placée sous le signe "du combat". 

Les dernières
actualités