Proclamation

Alexandre Seurat remporte le prix "Envoyé par la Poste"

Alexandre Seurat - Photo RENAUD MONFOURNY

Alexandre Seurat remporte le prix "Envoyé par la Poste"

Le primo-romancier a été distingué vendredi 4 septembre par le prix "Envoyé par la Poste" pour son roman La maladroite, paru aux éditions du Rouergue.

Par Agathe Auproux,
Créé le 04.09.2015 à 15h24,
Mis à jour le 07.09.2015 à 12h00

La fondation la Poste, représentée par Philippe Wahl, P-DG du groupe et président de la fondation d’entreprise, a remis ce vendredi 4 septembre son prix "Envoyé par la poste" au professeur de littérature Alexandre Seurat pour son premier roman, La maladroite (Rouergue), paru dans le cadre de la rentrée littéraire.
 
Créé cette année par la fondation d’entreprise La Poste, ce prix littéraire récompense un manuscrit (roman ou récit) adressé par courrier, sans recommandation particulière, à un éditeur qui décèle, avec son comité de lecture, un talent d’écriture et qui décide de le publier.
 
Pour cette première édition, présidée par Olivier Poivre d’Arvor, sept primo-romanciers étaient en compétition : Laurent Carpentier pour Les bannis (Stock), Nathalie Côte pour Le renversement des pôles (Flammarion), Catherine Dousteyssier-Khoze pour La logique de l’amanite (Grasset), Astrid Manfredi pour La petite barbare (Belfond), Antoine Mouton pour Le Metteur en Scène Polonais (Christian Bourgois), Jean-François Pigeat pour A l’enseigne du cœur épris (Le Dilettante) et le lauréat, Alexandre Seurat.
 
Inspirée d'un fait réel, La maladroite retrace le parcours d'une fillette maltraitée. Alors qu'un avis de recherche est lancé après la disparition de Diana, une enfant de 8 ans, l'ancienne institutrice de la petite fille est persuadée qu'elle n'a pas été enlevée, mais tuée par ses parents.
 
Alexandre Seurat recevra 2500 €, son livre sera recommandé notamment auprès des 500 000 postiers actifs et retraités, et La Poste passera commande de 600 exemplaires à son éditeur.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités