Alexandre Seurat, "La maladroite" au Rouergue | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 06.07.2015 à 16h16 (mis à jour le 06.07.2015 à 17h00) Un premier roman, un jour

Alexandre Seurat, "La maladroite" au Rouergue

Alexandre Seurat. - Photo RENAUD MONFOURNY

Tous les jours pendant l’été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Aujourd'hui La maladroite d'Alexandre Seurat.

"L’institutrice : Quand j’ai vu l’avis de recherche, j’ai su qu’il était trop tard". C'est la première phrase de La maladroite, premier roman du professeur de lettres Alexandre Seurat, qui paraîtra le 19 août aux éditions du Rouergue.
 
Inspirée d'un fait réel, La maladroite retrace le parcours d'une fillette maltraitée. Alors qu'un avis de recherche est lancé après la disparition de Diana, une enfant de 8 ans, l'ancienne institutrice de la petite fille est persuadée qu'elle n'a pas été enlevée, mais tuée par ses parents.
 
Véronique Rossignol signe l’avant-critique de ce premier roman poignant pour Livres Hebdo dans le numéro 1043. "Le roman, tout en sobriété brute, fait exister la barbarie en creux, sans détailler les sévices. La violence siège aussi dans les silences de Diana, dans sa loyauté envers ses bourreaux, sa complicité même lorsqu’elle nie les tortures, reprend mot pour mot les scénarios élaborés par ses parents […]"
 
Alexandre Seurat enseigne la littérature à l’université d’Angers. En 2010, il a soutenu une thèse de littérature générale et comparée à la Sorbonne, sur "Le roman du délire. Hallucinations et délires dans le roman européen (années 1920-1940)".
close

S’abonner à #La Lettre