Angoulême, ton univers impitoyable | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 04.11.2016 (mis à jour le 04.11.2016 à 07h36) Manifestation

Angoulême, ton univers impitoyable

Photo OLIVIER DION

Après les polémiques qui ont émaillé sa dernière édition, les éditeurs ont menacé le Festival d’Angoulême de boycott, la ministre de la Culture a lancé une médiation et des négociations se sont ouvertes. Mais les dissensions sur l’avenir de la manifestation perdurent dans ce Dallas charentais, à quatre-vingt-deux jours d’un 44e festival dont la tenue est toutefois confirmée, du 26 au 29 janvier.

Le climat autour du Festival d’Angoulême évoque Dallas. A défaut de ranchs, on aurait les grandes tentes abritant auteurs et éditeurs de bande dessinée. Scandales, luttes de pouvoir, négociations opaques, familles qui se déchirent… Ses rebondissements sont dignes des 367 épisodes de la série américaine. Et comme pour Dallas, si l’on n’a pas été assidu, on est un peu perdu à l’approche de la saison

Lire la suite (13 910 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre