António Lobo Antunes veut fusionner le Portugal et l'Espagne | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 13.12.2018 à 14h57 (mis à jour le 13.12.2018 à 15h00) Portugal

António Lobo Antunes veut fusionner le Portugal et l'Espagne

António Lobo Antunes - Photo PEDRO LOUREIRO

L'écrivain portugais reprend une prédiction de José Saramago en souhaitant que la péninsule ibérique ne forme qu'un seul pays.

L'écrivain portugais António Lobo Antunes, dans une interview au quotidien catalan La Vanguardia, a relancé l'idée d'un unique pays pour toute la péninsule ibérique. "J'aime beaucoup les Catalans. Ils ressemblent beaucoup aux Portugais et leur langue se lit sans difficulté. Je ne vois pas beaucoup de différences entre les gens de la péninsule. Nous sommes les mêmes, nous avons la même façon de réagir, même si nous mangeons mieux en Catalogne qu’au Portugal. C’est dommage que nous ne soyons pas un seul et même pays, tous ibériques", explique-t-il.

Cette déclaration n'est certainement pas innocente dans le plus grand quotidien catalan alors que la Catalogne souhaite s'affranchir de l'Espagne.

Reprise dans le quotidien portugais Diaro de Noticias, la sortie de l'auteur du Manuel des inquisiteurs n'est pas passée inaperçue. Le journal a rappelé qu'il y a onze ans, l'écrivain José Saramago, alors en "exil" aux Canaries, avait prédit que le Portugal rejoindrait l'Espagne, précisant que, "culturellement", les pays resteraient distincts: "La Catalogne a sa propre culture, qui est à la fois commune au reste de l’Espagne, comme celle des Basques et du Galicien, nous ne deviendrions pas espagnols." Le prix Nobel de littérature 1998 avait alors expliqué que son pays pourrait devenir une province espagnole : "Nous avons déjà l’Andalousie, la Catalogne, le Pays basque, la Galice, Castille-La Manche et nous aurions le Portugal. L’Espagne devrait probablement changer de nom pour Ibéria. Si l’honneur de nos citoyens était offensé, la question serait alors de négocier."

Cependant, si les propos de Saramago avaient provoqué un tollé à l'époque, ceux de Lobo Antunes semblent accueillis avec plus d'indifférence. L'écrivain publie son nouveau roman, Jusqu'à ce que les pierres deviennent plus douces que l'eau, chez Bourgois, le 31 janvier.
close

S’abonner à #La Lettre