Apple contraint Iznéo à expurger BD comics

la marque à la pomme fait la chasse à 'toute BD à caractère pornographique'

Apple contraint Iznéo à expurger BD comics

La plateforme de BD en streaming a retiré plus de 1 200 ouvrages de son application pour iPhone et iPad.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
avec cch,
Créé le 04.04.2013 à 00h00,
Mis à jour le 04.04.2013 à 00h00

C'est par un simple appel téléphonique provenant de Californie qu'Iznéo a appris, vendredi 29 mars au soir, qu'elle devait retirer «toute BD à caractère pornographique» de la version conçue pour les iPhone et les iPad de son application BD comics, comme l'a révélé le site IDBoox.

S'exécutant sur le champ, au risque que «l'application soit totalement censurée», explique Nicolas Lebedel, directeur commercial d'Iznéo, la plateforme a ainsi écarté quasi deux tiers de ses 3 700 références dès vendredi soir. Ne disposant pas de la moindre consigne qui permettrait d'apprécier le «caractère pornographique» des BD, elle a en effet procédé à un grand ménage, le moindre sein nu devant suspect.

Toutefois, au fil du week-end, 1 200 références ont été réintégrées, portant aujourd'hui à 2 500 le nombre de titres disponibles sur l'application. Reste que des séries comme XIII, Largo Winch, Thorgal, Muréna, Lady S, Millénium ou des ouvrages d'auteurs tel Enki Bilal, tous catalogués «16 ans et plus», sont tombés sous les fourches caudines d'Apple et ont disparu des écrans des téléphones et tablettes de la marque à la pomme.

«C'est un énorme problème, commente Nicolas Lebedel, d'autant que ces BD constituent notre coeur de cible et nos meilleures ventes. Et c'est d'autant plus absurde au regard de ce que propose un autre canal de vente d'Apple, l'iBookstore d'iTunes, sur lequel notre application est également présente, et qui n'est pas censuré.» Sur le Web et dans l'environnement Windows et Android, BD comics dispose aussi de son catalogue complet.

Se sentant «un peu seul pour agir», Iznéo espère cependant que la publicité autour de cette censure jouera en sa faveur auprès de la firme américaine. Lancée il y a maintenant deux ans, l'application BD comics pour iPhone et iPad avait déjà été censurée l'année dernière, mais dans une moindre ampleur. Au fil du temps, les ouvrages initialement retirés avaient été réintégrés dans le catalogue.
04.04 2013

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités