Paris

Au musée : Picasso, l'Italie et les enfants au cinéma

"Picasso Primitif". - Photo MUSÉE DU QUAI BRANLY-JACQUES CHIRAC

Au musée : Picasso, l'Italie et les enfants au cinéma

"Picasso Primitif" au musée du quai Branly-Jacques Chirac, "Ciao Italia!" au musée de l'Histoire de l'immigration et "Mômes & cie" à la Cinémathèque française s'ouvrent cette semaine, juste avant les vacances de printemps.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 27.03.2017 à 15h38,
Mis à jour le 28.03.2017 à 17h25

Pour fêter le printemps, plusieurs musées parisiens lancent leur exposition de saison en ce début de semaine, sans oublier la première exposition temporaire du nouveau musée de l'Homme, à partir du 31 mars, "Nous et les autres, des préjugés au racisme" (lire notre article paru dans Livres Hebdo n°1120). 

Le musée du quai Branly-Jacques Chirac, en collaboration avec le musée national Picasso-Paris, s'ouvre demain au maître Picasso avec "Picasso primitif", du 28 mars au 23 juillet. L'événement va tenter de décrypter les liens entre l'artiste et les arts non-occidentaux. Lui-même collectionneur d'arts venus d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et des Amériques, il était curieux de toutes formes de créations. Une autre partie de l'exposition "propose une mise en regard des œuvres de l’Andalou avec celles des artistes non-occidentaux, en s’appuyant davantage sur une anthropologie de l’art que sur le constat de relations esthétiques." Flammarion, en coédition avec le musée, publie le catalogue cette semaine, tandis que Beaux-Arts magazine sort un hors-série en kiosques. 
 
Photo MUSÉE NATIONAL DE L'HISTOIRE DE L'IMMIGRATION
De son côté, le musée national de l'Histoire de l'immigration inaugure ce soir sa nouvelle grande exposition "Ciao Italia!", du 28 mars au 10 septembre, soit le récit d'un siècle d'immigration et de cultures italiennes en France, de 1860 à 1960 à travers documents, films, œuvres d'art et citations. Le parcours raconte comment les Italiens se sont lentement intégrés à la population française, malgré les préjugés, le racisme et parfois des violences meurtrières. Ces "migrants" d'un autre siècle ont ainsi bravé les obstacles pour devenir agriculteurs, mineurs, ouvriers, cuisiniers ou même artistes, et faisant venir avec eux toute une ribambelle de mots italiens devenus courants dans notre langue française. Leur histoire fait étrangement écho à d'autres immigrations plus contemporaines. La Martinière sort un document autour de l'exposition, sous la direction de deux des commissaires de l'exposition, Stéphane Mourlane et Dominique Païni.
 
Photo CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE
Enfin, la Cinémathèque, sous l'impulsion de son nouveau directeur Frédéric Bonnaud, continue de mettre en avant le 7e art à travers des thèmes transversaux plutôt que des cinéastes. Dès le 29 mars et jusqu'au 30 juillet, "Mômes & Cie" explore les mondes réels et imaginaires traversés par les personnages d'enfants au cinéma. Avec la complicité du père de Kirikou, Michel Ocelot, on découvre les secrets de fabrication du cinéma, mais on revoit surtout Alexandre et Fanny de Bergman, Antoine de Truffaut, Bruno de De Sica, Chihiro de Miyazaki, Elliott de Spielberg, Hugo de Scorsese, Marjane de Satrapi, Martin de Haneke, Zazie de Malle et tant d'autres gamins présents dans tous les cinémas (documentaire, animation, fiction) et traduisant toutes les émotions (joie, colère, rire, tristesse, peur, courage). Actes sud et la Cinémathèque française éditent un album ludo-éducatif Les enfants du cinéma, ainsi qu'un beau livre quasiment encyclopédique Enfance et cinéma, d'Antoine à Zazie.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités