à paraître

"Au revoir là-haut" au cinéma et sa suite en librairie

Albert Dupontel et Emilie Dequenne dans "Au revoir là-haut" - Photo GAUMONT DISTRIBUTION

"Au revoir là-haut" au cinéma et sa suite en librairie

Alors que l'adaptation d'Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, sort en salles le 25 octobre, Pierre Lemaitre a annoncé la parution, le 3 janvier prochain, de Couleurs d'incendie, deuxième tome de la trilogie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 19.10.2017 à 18h13,
Mis à jour le 19.10.2017 à 19h00

En tournée promotionnelle pour la sortie au cinéma d’Au revoir là-haut, Pierre Lemaitre a annoncé la parution prochaine du deuxième tome de la trilogie, Couleurs d’incendie.

Après le succès d’Au revoir là-haut (Albin Michel, 2013), prix Goncourt l’année de sa sortie, la famille Péricourt reprend vie sous la plume de Pierre Lemaitre dans Couleurs de l’incendie, à paraître le 3 janvier chez Albin Michel. Une version audio de l’ouvrage sera disponible chez Audiolib le 17 janvier. 
 
Couleurs de l’incendie constitue le deuxième volet d’une "trilogie ouverte avec Au revoir là-haut qui couvre la période de l’entre-deux-guerres", confie Pierre Lemaitre à Livres Hebdo. Ces deux nouveaux romans ne sont pour autant pas "une suite au sens strict du terme mais ils accordent de l’importance aux personnages secondaires" d’Au revoir là-haut, précise-t-il.
 
Dans Couleurs de l’incendie, l’intrigue reprend en février 1927, quelques jours après le décès de Marcel Péricourt. Madeleine, sa fille, parvient à la tête de l’empire de la famille, dans une époque peu propice au pouvoir des femmes. Alors qu’elle est prête à tout pour se faire une place dans cette société patriarcale, son jeune fils Paul scelle le destin de la famille d’un geste tragique.
 
Edité chez Albin Michel en 2013 et réédité en gros caractères chez A vue d’œil (2014), en version audio chez Audiolib (2014), au Livre de poche (2015) et en bande dessinée chez Rue de Sèvres (2015), Au revoir là-haut s’est écoulé à près d’un million d’exemplaires en France, toutes éditions confondues, et a reçu neuf prix littéraires dont le Goncourt 2013 et le Prix roman France Télévisions.

Au cinéma

L'adaptation d'Au revoir là-haut, réalisée par Albert Dupontel, sort en salles ce mercredi 25 octobre. Le film, dont la trame commence à la fin de la Première guerre mondiale, suit Albert Maillard, interprété par Albert Dupontel, et Edouard Péricourt, joué par Nahuel Pérez Biscayart (120 battements par minutes), deux rescapés miraculeux des tranchées, qui décident de monter une arnaque au monument aux morts après des mois de galère.
 
Personnage principal, Albert Dupontal est également réalisateur de ce film qui a coûté 19,5 millions d’euros. "J’avais eu des propositions pour adapter Au revoir là-haut au cinéma, mais je ne voulais rien négocier tant qu’il y avait une chance sur cent qu’Albert [Dupontel] s’occupe de l’adaptation. J’avais confiance en sa capacité à en faire quelque chose", explique Pierre Lemaitre à Livres Hebdo.

Entre comédie et tragédie, l’œuvre d’Albert Dupontel s’éloigne de celle de Pierre Lemaitre, ne gardant que l’essentiel du récit des 600 pages d’Au revoir là-haut. Une production dans laquelle l’écrivain n’est que très peu intervenu. Le film, influencé par une esthétique proche de celle de Jean-Pierre Jeunet, navigue ainsi entre mélo, romantisme, burlesque, tragédie et drame intime.
 
"Albert Dupontel a écrit le film tout seul, il n’avait pas besoin de moi. Je fais le pari qu’il y a plus de scènes inventées par Albert Dupontel que de scènes issues du livre", commente Pierre Lemaitre, assurant que la force d’une adaptation est de "proposer une plus-value en racontant une même histoire autrement". 
Les fidèles lecteurs reconnaîtront quelques différences entre le roman et le film, notamment sur la fin de l'intrigue.

C'est la première fois qu'Albert Dupontel adapte un livre pour le cinéma: "Le livre de Pierre Lemaître est un véritable mode d'emploi pour un scénario tant son écriture est visuelle et ses personnages parfaitement définis psychologiquement, le tout dans une narration aux rebondissements continus." 
 

Commentaires (2)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
j

jean pierre BIZET

il y a 3 ans à 21 h 40

J'ai lu le roman(fantastique,émouvant,)et j'irai voir le film


c

cj

il y a 3 ans à 15 h 06

Sur la photo, on voit Albert Dupontel et Mélanie Thierry.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités